Chroniques / Reviews

Au Nom de tous les miens – Martin Gray

51gni4ro10l-_sx299_bo1204203200_

Titre : Au Nom de tous les miens
Auteurs : Martin Gray et Max Gallo
Première publication : 1971
Genre : récit autobiographique
Édition lue : Pocket
Nombre de pages : 378
Statut : lu du 16/10/16 au 25/10/16
Obtenir un exemplaire

 

Synopsis : De la guerre, le petit Martin connaîtra tout : les privations, les humiliations, la peur durant le temps passé au ghetto de Varsovie, l’horreur absolue des camps nazis à Treblinka, la fureur de vivre quand il s’en échappera caché sous un camion, l’abattement et aussi le suprême courage quand il apprendra qu’il a perdu tous les siens… Et puisqu’il faut bien vivre, il s’engagera ensuite dans l’Armée rouge, puis partira aux Etats-Unis… Enfin la paix reviendra. Martin reconstruit alors sa vie et rencontre le grand amour en la personne de Dina. C’est dans le sud de la France, par une journée d’été éclatante, que le destin le blessera à nouveau – à mort – en décimant ceux qui lui sont le plus chers. Ce récit de vie, extraordinairement dramatique, a fait le tour du monde. Traduit dans plus de vingt langues, adapté au cinéma par Robert Enrico (avec dans les rôles principaux Michael York et Brigitte Fossey), devenu ensuite un feuilleton, il continue à toucher des millions de lecteurs car son message de courage, mais aussi d’espérance, est universel.

Critique : J’ai toujours adoré dévorer des romans historiques, récits basés sur des témoignages réels. Lorsque je suis tombée sur ce roman, je n’ai tout simplement pas résisté, d’autant plus que mes parents m’en avaient fait la promotion avant même de le commencer. Je savais, bien entendu, que ce ne serait pas une lecture légère et de plaisir, le sujet étant bien trop sérieux et grave pour avoir le sourire aux lèvres en le découvrant page après page. Et effectivement, mes pensées furent vite confirmées. On sent le poids du témoignage, la dureté des paroles de Martin Gray et, évidemment, la cruauté des hommes envers leurs semblables.
Je ne peux pas me permettre de juger le récit en lui-même, puisqu’on sait tous que c’est véritablement arrivé et que, malheureusement, de nombreuses personnes ont dû faire face à de telles horreurs. Le seul reproche que je pourrais faire, c’est que le témoignage ait été repris par un auteur, plutôt que retranscrit par Martin Gray lui-même. En effet, à certains moments, j’avais l’impression qu’on perdait l’authenticité des faits et des propos et qu’une certaine distance s’instaurait entre le témoin et le lecteur. Cependant, cela reste un très beau témoignage, poignant et touchant, mais qui doit être lu et écouté, pour éviter que de telles choses se reproduisent.

1 réflexion au sujet de “Au Nom de tous les miens – Martin Gray”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s