Chroniques / Reviews

Hunger Games – Suzanne Collins

28396808

Titre original : The Hunger Games
Auteur : Suzanne Collins
Traduction : G. Fournier
Première publication : 2008
Genre : dystopie
Édition lue : PKJ
Nombre de pages : 432
Statut : lu du 01/02/16 au 15/02/16
Obtenir un exemplaire


Synopsis
: Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix. Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Critique : Avant de me lancer dans la lecture de cette trilogie, j’ai regardé le premier film. Il faut savoir que je m’y suis mise longtemps après tout le monde, n’ayant pas vraiment été attirée par cette trilogie au départ. Finalement, à regarder le premier film, je me suis dit que ça pouvait être intéressant et je me suis donc décidée à attaquer les romans. Je n’ai absolument pas été déçue par cette découverte, bien au contraire. Dès le premier tome terminé, je me suis empressée de commencer le deuxième et je n’ai pas mis longtemps à le finir, lui aussi !

************

Titre original : Catching Fire28415052
Auteur : Suzanne Collins
Traduction : G. Fournier
Première publication : 2009
Genre : dystopie
Édition lue : PKJ
Nombre de pages : 428
Statut : lu du 15/02/16 au 22/02/16
Obtenir un exemplaire

 

Synopsis : Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. À l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

Critique : Plus je lis cette trilogie et plus je l’apprécie ! Je n’étais pas vraiment convaincue par Peeta au départ, mais honnêtement, il est tout simplement adorable ! Je comprends mieux pourquoi tant de personnes l’apprécient autant. C’est vrai qu’au début, j’avais tendance à être « Team Gale », mais mon cœur a vite commencé à douter avec ce deuxième tome. Concernant Katniss, c’est ce que je qualifie de femme forte et je suis convaincue qu’on a beaucoup à apprendre d’elle.

************

28415009

Titre original : Mockingjay
Auteur : Suzanne Collins
Traduction : G. Fournier
Première publication : 2010
Genre : dystopie
Édition lue : PKJ
Nombre de pages : 458
Statut : lu du 24/02/16 au 04/03/16
Obtenir un exemplaire

 

Synopsis : Après avoir été sauvée de l’arène par les rebelles du District 13, Katniss passe un accord avec eux : elle se dévoue pour endosser le rôle de Geai Moqueur, symbole de la rébellion. En échange, elle exige que le chef du District 13, la Présidente Alma Coin, accorde l’immunité à tous les vainqueurs des précédents Hunger Games, y compris Peeta. Katniss reçoit également le droit de tuer le Président Snow, le chef du Capitole et de Panem. Mais Katniss, incapable de voir l’état de Peeta se dégrader à chaque apparition télévisée, perd son sang froid de Geai Moqueur. La Présidente Coin se décide alors à sauver Peeta, sachant que la culpabilité qu’éprouve Katniss fait obstacle à son rôle de « Geai Moqueur ». Après le sauvetage, on découvre que Peeta a été « conditionné » afin de voir Katniss comme une ennemie, et il tente de l’étrangler lors de leurs retrouvailles.

Critique : Je ne peux pas croire que ça se termine comme ça ! J’ai adoré cette trilogie et à aucun moment je n’aurais pu imaginer une telle fin. Je n’étais pas sûre au départ d’apprécier à sa juste valeur cette trilogie, n’étant pas fan des dystopies, mais Hunger Games m’a prouvé le contraire. Les personnages sont bien construits, ont une personnalité profonde et on ne peut que les aimer. Une petite pensée pour Prim, qui restera à jamais dans mes pensées…

1 réflexion au sujet de “Hunger Games – Suzanne Collins”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s