Interviews

Discussion avec Fanny Bernard

Salut les amis !
En ce nouveau Rendez-vous du dimanche, nous allons faire connaissance avec Fanny Bernard, connue sous le pseudonyme Lou B. Simone pour son premier roman, La Belle Histoire. Auteure également de nouvelles, Fanny Bernard aime varier les plaisirs, comme elle nous l’explique si bien dans l’interview à découvrir ci-dessous. Mais avant cela, place au synopsis de ce premier roman publié en 2015 aux Éditions Baudelaire.

Il était une fois une fillette de trente ans en colère. Sa propre violence la surprend, l’effraie. Elle ne comprend plus rien et ne croit plus personne. Il y a cette mystérieuse Mareine Signare et ses promesses de réponse. Elle la croit, elle la suit et l’aventure commence. Là-bas. Sur le continent africain. De nos jours.

Tu as écrit, jusqu’à maintenant, des nouvelles et un roman. As-tu une préférence pour l’un ou pour l’autre ?

Bonne question. Je ne les considère pas de la même façon ! J’adore répondre à des appels à texte de nouvelles et tirer partie des contraintes qu’ils imposent pour guider mon inspiration. Cela devient des exercices de style, un entraînement. Grâce aux nouvelles, je sors un peu de mes thèmes de prédilection même si on y retrouve toujours mon univers.  Les romans, pour moi, c’est plus personnel. Ça me prend une ou deux années de ma vie pour les concevoir, j’y mets davantage de ma personne. Ce sont mes enfants en quelque sorte !

Tu habites désormais en Haïti. Cela t’inspire-t-il pour tes intrigues ?

J’ai presque toujours vécu à l’étranger. J’ai seulement passé 6 ans en France pour mes études et mes deux premières années de vie professionnelle. Mon premier roman a été fortement inspiré par mon enfance en Afrique. J’y ai eu une vie extraordinaire dans le sens propre du terme avec ses avantages et les handicaps qu’elle peut générer. Haïti apparaît dans mon nouveau roman. J’avais envie de montrer une autre vision de ce pays que celle que transmettent généralement les médias.

Y a-t-il des auteurs ou des romans en particulier qui t’ont donné envie d’écrire ?

Tellement ! J’ai fait des études de Lettres Modernes et Arts du Spectacle alors je n’ai eu que l’embarras du choix. Je suis une inconditionnelle de Duras, Proust, Faulkner. Mais j’aime aussi du contemporain : Huston, De Vigan, Slimani, Appanah, Miano et dans un autre registre Loli Artesia ou Lou Sarabadzic.

Que préfères-tu dans le processus d’écriture ?

Quand l’idée vient, quand je me laisse emporter dans une sorte d’écriture automatique en laissant la porte ouverte à de nouveaux personnages. Quand j’en tombe amoureuse, quand ils me fatiguent, quand je les retrouve dans la vie réelle. Ensuite, il faut corriger, mettre en forme, clarifier, structurer et ça me demande plus d’efforts.

Quels sont tes projets pour les mois et années à venir ?

Mon deuxième roman est en phase de souscription, on peut le pré-commander jusqu’à fin novembre (ici). Je viens de terminer un projet à quatre mains avec mon amie Laure Allard D’Adesky : une romance épistolaire, à mille lieux de mes habitudes ! Il est en quête d’éditeur. Un roman court en hommage à un de mes proches est en passe d’être illustré. Enfin, je voudrais publier une de mes nouvelles en auto-édition avec en bonus des illustrations et un audiobook. A suivre !

Envie d’enrichir cette découverte ? Rendez-vous sur le Facebook et le Twitter de l’auteure. Vous pouvez également retrouver ses nouvelles sur Short Edition et son roman sur Amazon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s