Interviews

Discussion avec Monia Sommer

Bonjour les amis !
Voici un nouvel épisode du Rendez-vous du dimanche. Cette semaine, j’ai eu le plaisir de faire connaissance avec Monia Sommer, qui fête son anniversaire en ce 19 novembre (Joyeux anniversaire ! 🎂). Auteure de la série Galatéa, Monia Sommer a toujours été attirée par les mondes de l’imaginaire et a décidé de donner vie à son propre univers. Je vous laisse découvrir le synopsis du premier tome de sa série :

Sur une planète de glace et d’hiver éternel. Galatéa, la princesse guerrière apprend à maîtriser ses pouvoirs.
Jeune et un peu naïve, elle se retrouve livrée à elle-même au cœur d’un monde inconnu.
Lorsqu’une guerre éclate, menée par une ennemie puissante à la tête d’une redoutable armée d’Enchantombres dotés de pouvoirs défiants toute logique, le monde de Galatéa bascule.
Galatéa comprend que ses actions peuvent sauver ou condamner de nombreuses vies. Malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle comme un étau.

L’écriture fait partie de toi depuis ton plus jeune âge. Qu’est-ce qui t’a poussée à te faire publier ?

Pour moi c’était un peu la suite logique des choses. À quoi bon raconter une histoire si c’est pour que personne n’en prenne connaissance ? J’avoue avoir longtemps douté avant de proposer mon premier roman à des maisons d’édition. Jusque-là, je n’avais écrit que des fanfictions ou des nouvelles sur lesquelles les retours étaient plutôt bons, mais un roman c’est tout de même autre chose…
J’ai toujours aimé les histoires qui font rêver. Alors que je n’étais qu’une petite fille, je passais déjà tout mon temps à lire. Chaque jour, j’attendais avec impatience le soir pour me replonger dans mes lectures. Je crois que j’ai eu envie de faire rêver les autres à mon tour, tout simplement.

Tu écris des romans et des nouvelles. As-tu une préférence pour l’un ou pour l’autre ?

J’avoue préférer les romans. J’ai d’ailleurs arrêté depuis quelque temps d’écrire des nouvelles, afin de me consacrer uniquement à des textes plus longs. L’écriture de nouvelles m’a bien aidée au départ pour mieux maîtriser mes mots et mes idées. C’est un très bon exercice pour apprendre à aller à l’essentiel. Mais je me suis vite rendue compte que j’étais assez frustrée de ne pas pouvoir plus développer mes idées en profondeur…
J’ai toujours en tête des univers assez complexes, c’est difficile à faire tenir dans une nouvelle en fin de compte.

Ta série Galatéa met en scène un monde fantastique. Qu’est-ce qui te plaît dans cet univers ?

Difficile à dire, car en réalité dans Galatéa il y a des multitudes de mondes très différents les uns des autres. Malgré tout, je crois que je suis plus attachée à la planète Galatée. Ce monde ne connaît que l’hiver, mais c’est un véritable havre de paix avant que la guerre ne vienne tout bouleverser. Cet endroit, je l’ai « visité » pour la première fois dans l’un de mes rêves. J’avais les images si précises en tête le matin au réveil, qu’il fallait absolument que je parvienne à les retranscrire. N’étant pas une pro du dessin, j’ai utilisé les mots pour cela. D’ailleurs, on me dit souvent que ma série Galatéa est très « visuelle ». Je suppose que c’est parce que j’ai très précisément tous ces paysages en tête !
Mon deuxième endroit favori est Neptune. J’ai créé cette planète en imaginant ce à quoi aurait pu ressembler l’Atlantide, un mythe qui m’a toujours passionnée. On y retrouve de jolies petites îles, un climat très agréable et une architecture qui rappelle la Grèce antique.

Les personnages principaux de Galatéa sont des jeunes femmes. Pourquoi avoir choisi des protagonistes exclusivement féminins pour ces rôles importants ?

J’ai créé les personnages principaux il y a maintenant presque dix ans. Quand j’étais plus jeune, j’adorais regarder Sailor Moon et j’étais en admiration devant ces guerrières qui sauvent le monde. J’ai eu envie de créer ma propre équipe de guerrières ! J’en avais marre de ne lire que des livres où les personnages principaux étaient, la plupart du temps, masculins. Les femmes ont, elles aussi, le droit de sauver le monde, non ? Fort heureusement, cette tendance change depuis quelques années.
Et puis, il faut dire que pour écrire j’ai besoin de ressentir une certaine connexion avec mes personnages. Dans Galatéa, la narration passe d’une guerrière à l’autre, même si tout est recentré autour de l’une d’entre elles. C’est plus facile pour moi d’entrer dans la tête d’une femme que dans celle d’un homme. Mais, je vous rassure, il y a tout de même des personnages masculins dans cette série et ils sont de plus en plus nombreux à mesure que l’histoire progresse.

Quels sont tes projets pour les mois et années à venir ?

Je viens aujourd’hui même (le 12 novembre) de mettre le point final au tome 4, le dernier, de la série Galatéa. Dans les mois qui viennent, je vais surtout faire un travail de correction et réécriture sur les tomes 3 et 4 qui sortent en 2019. La sortie du tome 2 est pour 2018 et tout est déjà pratiquement prêt. J’ai également un autre roman (Terres du Nord, un one shot) qui sera publié en 2019 et dont j’attends les corrections. À côté de cela, je profite du NaNoWriMo pour avancer dans l’écriture d’un nouveau roman. À vrai dire, j’ai déjà trois ou quatre autres projets qui ne demandent qu’à être écrits !

Un grand merci à Monia qui a pris le temps de répondre à mes questions. C’est un plaisir d’en savoir plus sur toi et sur ton univers.

Curieux de découvrir le monde de Galatéa ? Demandez votre service de presse ou rendez-vous sur Amazon pour obtenir votre exemplaire ! Vous pouvez également en savoir plus sur le site internet de Monia Sommer et la suivre sur Twitter et Facebook. Ne manquez pas son quiz pour savoir à quel personnage vous ressemblez le plus.

1 réflexion au sujet de “Discussion avec Monia Sommer”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s