Chroniques / Reviews

Dybouk – Patrice Quélard

37966488– nouvelle offerte par l’auteur –

Titre : Dybouk
Auteur : Patrice Quélard
Publication : 2016
Genre : nouvelle historique-fantastique
Édition lue : Nutty Sheep
Nombre de pages : 29
Statut : lu le 16/01/18
Obtenir un exemplaire


Synopsis :
 Mai 1943 : les Nazis s’apprêtent à liquider le ghetto de Varsovie. Face à eux, la résistance désespérée d’une poignée de jeunes juifs décidés à vendre chèrement leur peau. Au bloc 38, les martyrs y parviennent d’autant mieux qu’ils reçoivent l’aide inattendue d’un démon de la kabbale. La journée sera bien longue pour les Waffen-SS du capitaine Rittmayer, car le dybouk est d’humeur… infernale.

Critique : Tout d’abord, je souhaite remercier Patrice Quélard de m’avoir envoyé cette nouvelle en format numérique. Ayant beaucoup aimé Fratricide, j’étais curieuse de me plonger dans un autre écrit de cet auteur !

Encore une fois, j’ai passé un bon moment de lecture. Les personnages sont singuliers et au fort caractère. J’ai beaucoup apprécié le fond historique, qui nous plonge dès les premières lignes dans une atmosphère lourde et complexe. Cependant, ce n’est pas une simple nouvelle sur le nazisme et la rafle, mais bien un récit plus profond, qui nous dévoile les dessous de la Seconde Guerre Mondiale et le folklore qui y était lié. Ce petit côté fantastique qui est ajouté à l’aspect historique de l’intrigue est, à mon avis, très bien mis en place et captive encore un peu plus le lecteur. D’ailleurs, j’étais tellement emportée par l’action que je n’avais pas du tout anticipé le fait que j’étais déjà rendue à la fin de la nouvelle… J’en viens donc à la conclusion que cette histoire mériterait d’être prolongée un peu pour faire durer le plaisir !

Concernant la chronique un peu mitigée, cela peut être justifié par le fait que j’ai souvent du mal à apprécier la longueur de ce genre littéraire. Je reste toujours sur ma faim, mais cela n’engage que moi. Si vous aimez les histoires courtes, celle-ci est vraiment à découvrir !

Également de Patrice Quélard : Fins de règnes + Un bien mauvais client + Zombisness + Fratricide

9 réflexions au sujet de “Dybouk – Patrice Quélard”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s