Chroniques / Reviews

Le « viol » de Prague – Martin H.M. Schreiber

Le viol de Prague : Journal par Schreiber

– récit offert par l’éditrice-traductrice –

Titre : Le « viol » de Prague, Journal
Auteur : Martin H.M. Schreiber
Publication : 2015
Genre : journal autobiographique
Édition lue : auto-édité
Nombre de pages : 37
Statut : lu le 21/02/18
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Martin H.M. Schreiber est un photographe tchéco-américain entre autres célèbre pour ses photographies de nus féminins. Il eut comme modèle en 1979, une jeune femme nommée Madonna alors qu’elle cherchait à se faire un nom dans le domaine de la danse.
Mais Martin Schreiber est d’abord un émigré qui apprit très jeune à s’endurcir et s’adapter pour tirer le meilleur parti possible de sa condition d’étranger dans les nombreux pays où il a vécu. Ce court journal est une histoire d’amour avec Prague, sa ville natale. Comme toute histoire d’amour, celle-ci comporte de la curiosité, des rendez-vous manqués, de la nostalgie, des peines et des espoirs, une profonde humanité et une vision privilégiée des moments historiques que Prague a connus.

Critique : Je tiens à remercier Marie-Christine Gallicher de m’avoir envoyé un exemplaire papier en échange d’une chronique. C’est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux récits.

Le « viol » de Prague est un texte court, qui reprend le style du journal de bord, dans lequel Martin H. M. Schreiber fait le point sur les nouvelles conditions de vie à Prague et sur son statut d’éternel étranger. C’est un témoignage très fort et poignant. On comprend parfaitement son ressenti, le fait qu’il ne se sente finalement jamais vraiment chez lui. Né à Prague mais ayant vécu aux États-Unis et en France, il n’a pas de véritable lieu d’attache. Pourtant, c’est bien la ville de Prague qui touche son cœur et qu’il souhaite défendre coûte que coûte. Il dénonce, entre autres, la société de consommation et les préjugés envers les étrangers. Ce témoignage, écrit dans les années 90, est encore criant de vérité pour notre société actuelle. Il permet une vraie prise de conscience et livre un message de paix et même d’espoir.
Si le sujet abordé a su me toucher, j’ai été moins emportée par le style littéraire de l’auteur. En effet, je trouve certaines phrases un peu alambiquées et quelques passages me semblent répétitifs, notamment lorsqu’il évoque les prix exorbitants de la nouvelle société de consommation. Je trouve cela dommage puisque cela ne sert pas le message important qu’il souhaite faire passer.
Néanmoins, Le « viol » de Prague reste un témoignage à découvrir et un message à partager pour éviter de reproduire les erreurs du passé.

1 réflexion au sujet de “Le « viol » de Prague – Martin H.M. Schreiber”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s