Freelancing

Pourquoi je suis devenue freelance

Bonjour à tous,
En septembre dernier, je vous présentais le portage salarial, le statut que j’ai choisi pour lancer mon activité en indépendant. Puis en janvier, je vous annonçais que je quittais le portage salarial pour créer ma micro-entreprise. Ce fut l’occasion pour moi de vous proposer une comparaison des deux statuts afin que vous puissiez faire votre propre choix, si jamais vous êtes sur le point de vous lancer. Cependant, je me suis rendu compte que je ne vous avais jamais donné les raisons de la création de mon projet et de ma volonté d’être freelance. Je pense qu’il est temps de le faire, cela vous aidera peut-être à y voir plus clair dans votre parcours. Pour cela, j’ai répertorié trois grandes raisons qui résument bien ma réflexion et mon évolution.

Peu d’embauches dans mon domaine d’activité

Au cours de mes études supérieures (une licence LLCE anglais et allemand et un master lettres), j’ai découvert les différents métiers de la chaîne du livre. J’ai rapidement su que je souhaitais m’orienter vers la correction de manuscrits, ayant toujours eu un goût prononcé pour l’orthographe et l’usage des langues, d’une manière générale. Au fil des années, j’ai donc choisi mes options en fonction de ce projet professionnel afin d’être la mieux formée possible.
En 2016, l’année durant laquelle j’ai été diplômée de mon master, j’ai envoyé pas loin de 150 candidatures, spontanées ou en lien avec une annonce. Pour augmenter mes chances d’avoir un emploi à la fin de mes études, j’ai envoyé mon curriculum vitae à des maisons d’édition, mais aussi à des librairies. Mon but était clairement de mettre un pied dans le monde du livre, peu importe le moyen. Sur ces 150 candidatures, je n’ai eu qu’une quarantaine de réponses, dont une proposition d’entretien. Autant vous dire que le retour à la réalité a été bien difficile. Mon entrée dans la vie active allait être bien plus compliquée que prévu.
Finalement, dans mon malheur, j’ai eu de la chance puisque le seul entretien qui m’a été proposé s’est conclu par un CDD de trois mois. J’ai ainsi pu être libraire et découvrir les nombreux aspects de ce métier. Cela m’a aussi permis de savoir que cette profession n’était pas faite pour moi, alors que je l’idéalisais depuis des années. Fin avril 2017, je suis de retour à la case départ. Je reprends l’envoi de CV et lettres de motivation, mais les réponses sont toujours les mêmes : « nous n’embauchons pas actuellement » ou « nous faisons appel à des prestataires indépendants pour ce genre de service ». L’idée a fait son chemin dans ma tête et, ne trouvant toujours rien dans le monde du travail salarial, je décide de franchir le pas et me lance en tant que salariée portée en octobre 2017. En un an, j’ai pu corriger des romans, comme je souhaitais le faire depuis plusieurs années. Les maisons d’édition, quant à elles, étaient plus ouvertes à l’idée de me présenter des projets. Néanmoins, mon statut n’était pas le plus adapté, notamment à cause des charges trop élevées qui m’obligeaient à augmenter mes tarifs. Ce n’était pas une question d’opportunités insuffisantes, mais clairement une question de prix. Une nouvelle réflexion a alors lieu, et en octobre 2018, je crée ma micro-entreprise. Depuis, je ne cesse d’être surprise par les propositions de missions que l’on me fait. Les choses ont pris une tournure à laquelle je ne m’attendais absolument pas mais qui confirme que j’ai fait le bon choix en devenant freelance.
Morale de l’histoire : quand le métier que vous souhaitez exercer n’est pas accessible, donnez-vous les moyens de le créer !

La volonté de gérer le processus de A à Z

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours dit à mes proches que, tôt ou tard, je deviendrais mon propre patron. Cela a été plutôt tôt que tard, puisque je le suis devenue alors que je n’avais que 23 ans. Après tout, pourquoi attendre alors qu’on se sent prêt à faire face à toutes ces responsabilités ?
Ce qui me plaît le plus dans le fait d’être freelance, c’est de gérer mes projets de A à Z. J’ai créé mon site internet, j’ai déterminé les prestations que je souhaitais proposer et leur tarif, je gère mes réseaux sociaux, je fais ma prospection et je travaille selon mes propres règles. Lorsqu’il s’agit du travail, je n’ai jamais aimé la routine. J’ai besoin de changer régulièrement d’activité pour rester concentrée et passionnée. En étant freelance, je multiplie les casquettes, pour mon plus grand bonheur !

Le choix de mes prestations

Comme je le disais précédemment, être freelance a l’avantage de choisir ses prestations et sa façon de travailler. Si vous avez une ou plusieurs spécialités, c’est le moment de les mettre en avant. Par exemple, en plus de la correction, cela me tenait à cœur d’aider les auteurs à promouvoir leurs écrits. J’ai donc créé des services promotionnels qui leur sont destinés. De plus, depuis l’adolescence, j’ai toujours eu au fond de moi la volonté de faire du journalisme, pour le plaisir des recherches et pour combler ma curiosité d’apprendre de nouvelles choses, mais aussi pour écrire au quotidien, une autre de mes passions. C’est ainsi que mes prestations de rédaction web ont vu le jour.
Si vous avez des centres d’intérêt, libre à vous de les adapter en services. Il faut bien sûr étudier le marché, afin de connaître le rapport de l’offre et de la demande. Cela serait dommage de vous investir dans un projet pendant des mois pour finalement n’avoir aucun résultat. Cependant, si vous croyez dur comme fer en votre potentiel et votre valeur ajoutée, foncez ! Seuls les plus déterminés sortent vainqueurs de ce long marathon qu’est le freelancing.

Vous l’aurez compris, l’entrepreneuriat peut être une solution pour exercer l’activité qui vous fait rêver. Cependant, il faut être conscient des difficultés que nous pouvons rencontrer au quotidien. Ce n’est pas toujours facile de devoir faire face aux responsabilités et de tout gérer. Si vous avez la volonté de développer un projet et de proposer des prestations qui vous tiennent à cœur, vous avez déjà passé la première étape : celle d’avoir l’esprit entrepreneurial. Courage, vous êtes sur la bonne voie !

Si vous souhaitez discuter de votre projet, vous pouvez me contacter par mail : alycia.bouedron@hotmail.fr

(Re)découvrez l’ensemble de mes prestations : services littéraires + services promotionnels.

Choisir le bon statut : Le portage salarial + La micro-entreprise

Envie de devenir rédacteur web ? Suivez la formation de Valérie Sakly ! Vous apprendrez les bases du métier et serez accompagné(e), par l’intermédiaire d’exercices, pour être prêt(e) à rédiger tous types de contenus. Pour en savoir plus, cliquez sur la bannière.

1 réflexion au sujet de “Pourquoi je suis devenue freelance”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s