Chroniques / Reviews

Hamlet – Shakespeare

1414323Titre : Hamlet
Auteur : William Shakespeare
Publication : 1601
Genre : théâtre, tragédie
Édition lue : Le livre de poche
Nombre de pages : 144
Statut : lu du 21/07/20 au 22/07/20
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
« II y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark ! »
Le soir venu, le spectre du roi défunt hante les brumes du château d’Elseneur. II crie vengeance. Honte à son frère Claudius, le lâche assassin ! Hamlet, son fils, a promis… Ce crime ne restera pas impuni. Mais au bord du gouffre, le voilà qui vacille : « Être ou ne pas être ? »
Jeu de miroirs, faux-semblants… Théâtre dans le théâtre… Folie simulée ou véritable démence ? Le meurtre est pourtant bien réel. Et la mort d’Ophélie annonce d’autres désastres.
Au cœur de la tragédie jaillissent alors les voix mystérieuses du pouvoir et de la guerre, de l’amour et de la mort. La poésie de Shakespeare fuse à chaque instant en vocalises sublimes, composant ici le mythe universel d’une humanité confrontée à ses propres démons.

Critique : Lorsque j’étais à l’université, j’ai eu l’opportunité d’étudier Othello de Shakespeare. C’était la première pièce de l’auteur que j’avais l’occasion de lire dans son intégralité, et je m’étais alors juré de rattraper mon retard en me plongeant dans d’autres de ses titres. J’ai commencé alors il y a un an et demi avec Roméo et Juliette et Le Songe d’une nuit d’été. Cette fois-ci, j’ai opté pour Hamlet et Macbeth, qui sont réunies dans un même livre avec Othello.
Comme c’est généralement le cas avec les pièces de théâtre, il me faut un certain temps avant de bien comprendre le rôle de chaque personnage et la tournure que prend l’intrigue. Contrairement à un roman, j’ai parfois des difficultés à bien m’imprégner du contexte et des relations qui lient les protagonistes. Néanmoins, au fil des scènes, j’ai de mieux en mieux appréhendé tous ces éléments et appris à apprécier le récit que Shakespeare nous propose.
Bien plus qu’une simple histoire de vengeance familiale, Shakespeare nous dépeint une société de faux-semblants, de pouvoir et de jalousie. Chaque personnage apporte son lot de qualités et de défauts, mais aussi sa vision des choses, renforçant toujours un peu plus le propos de l’auteur quant à la complexité de la nature humaine.
Je regrette toutefois que le schéma de l’intrigue soit relativement proche de celui d’Othello, de Roméo et Juliette ou encore de Macbeth. Dans ces quatre pièces, tout commence toujours à cause d’un malentendu ou d’une querelle, qui entraîne ensuite un conflit bien plus important et mène à la perte de la majorité des protagonistes. Bien que cela soit le propre d’une tragédie, j’en ai parfaitement conscience, je trouve cela dommage que ce soit si prévisible.
En définitive, je suis contente d’avoir enfin pu découvrir Hamlet et ses célèbres répliques. S’il s’agit d’une pièce très intéressante d’un point de vue sociétal et littéraire, j’ai été moins emportée que lors de la lecture de d’autres écrits de William Shakespeare. Cela reste tout de même une bonne expérience, puisque c’est toujours formateur de lire les grands classiques que sont ces oeuvres.

Egalement de Shakespeare : Roméo et Juliette + Le Songe d’une nuit d’été

1 réflexion au sujet de “Hamlet – Shakespeare”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s