Lifestyle

Comment mon hypersensibilité me sert-elle au quotidien pour mon travail ?

Bien que, d’après de multiples études, 20 % de la population mondiale soient hypersensibles, cette caractéristique reste encore bien (trop ?) souvent méconnue. Que ce soit par les concernés eux-mêmes ou par leur entourage, l’expression de son hypersensibilité peut être rapidement jugée négativement. Ainsi, ce trait de personnalité, plus ou moins présent selon les individus, peut être davantage perçu comme un défaut, voire un poids, pour celles et ceux qui le vivent au quotidien. Pourtant, une fois qu’elle est acceptée pour ce qu’elle est, l’hypersensibilité peut devenir une véritable force, à la fois dans notre vie personnelle et notre vie professionnelle.
Après de nombreuses lectures sur le sujet, j’ai enfin eu le déclic et en ai fait un atout majeur pour mon entreprise. En cette veille de Journée mondiale de l’hypersensibilité (13 janvier), je vous explique dès à présent comment et pourquoi mon hypersensibilité me sert dans mon travail.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

Contrairement à ce que l’on peut lire sur certains sites internet, l’hypersensibilité n’est ni une maladie, ni un handicap. Il s’agit en réalité d’un trait de caractère qui touche 20 % de la population mondiale. Parmi eux, nous comptons en moyenne 30 % d’hypersensibles extravertis et 70 % d’hypersensibles introvertis.
L’hypersensibilité est donc une part de la personnalité d’un individu, au même titre qu’il peut être généreux, altruiste, autoritaire ou encore colérique. Néanmoins, l’hypersensibilité, qui se manifeste par une sensibilité extrême vis-à-vis du monde qui nous entoure, est généralement reprochée, ignorée ou étiquetée, à tort, par celles et ceux qui ne la comprennent pas. Ainsi, les hypersensibles peuvent se faire entendre dire qu’ils sont « trop timides », « trop à fleur de peau », ou qu’ils prennent tout trop à cœur. Vous l’aurez remarqué, il est toujours question de « trop », comme si cela était une tare de vivre intensément.
Cela s’explique par le fait que l’hypersensibilité peut ne pas être uniquement émotionnelle, mais également sensorielle. Effectivement, un ou plusieurs des cinq sens peuvent être plus développés que la moyenne chez les hypersensibles. En parallèle, il se développe généralement chez eux un sixième sens, qui n’est autre que celui de l’instinct ou de l’intuition. Dans ce cas précis, le cerveau a le pouvoir d’enregistrer et de trier plusieurs informations à la fois, ce qui va amener l’hypersensible à être beaucoup plus stimulé qu’une personne avec une sensibilité « standard ». Le stress, ainsi que les stimulations extérieures (les bruits, les odeurs, les températures, la foule, etc.) et intérieures (les sensations de faim ou de soif, par exemple), deviennent de l’hyperstimulation. Cela engendre, quasi inévitablement, des réactions excessives, comme une grosse fatigue, une émotion qui parait exagérée mais qui est en accord avec son ressenti, le cœur qui palpite, une perte totale de maîtrise de soi, ou même des crises d’angoisse intenses.
Néanmoins, l’hypersensibilité peut également être perçue comme une qualité, à commencer par une empathie naturelle, une faculté d’écoute et une bienveillance à toute épreuve.

En quoi mon hypersensibilité est-elle une force pour ma vie professionnelle ?

Si l’hypersensibilité peut parfois me jouer de mauvais tours dans ma vie personnelle, elle est véritablement mon point fort dans ma vie entrepreneuriale. Effectivement, le fait d’avoir des sens particulièrement développés et une empathie accrue me permet, entre autres, de me mettre à la place de mes clients, leur offrant ainsi des prestations répondant précisément à leurs besoins. Pour mieux comprendre comment ce trait de caractère impacte positivement ma carrière, je vous ai réuni, ci-dessous, les 4 plus grands bénéfices que j’ai su tirer de mon hypersensibilité.

Une compréhension accélérée des attentes de mes prospects et clients

Comme évoqué précédemment, mon hypersensibilité se traduit notamment par une empathie accrue et un sens du détail singulièrement précis. Au-delà de faciliter mes relations avec mes prospects, clients et collaborateurs, cela me permet de mieux comprendre leurs attentes et leurs besoins, et de tout mettre en œuvre pour y répondre le mieux possible.
Ainsi, en rédaction web, je n’ai généralement besoin que de quelques informations sur l’entreprise, le lectorat visé, les objectifs à atteindre et le ton à employer, avant de cibler le travail que je dois effectuer. Cela me permet d’évoluer en toute autonomie, en respectant le cahier des charges imposé et en économisant au mieux le temps précieux de mon interlocuteur.
Pour ce qui est de mes services éditoriaux (bêta-lecture et correction de contenus), cette facette de ma personnalité me donne l’opportunité de me mettre à la place de l’auteur et de mieux saisir ce qu’il a voulu faire passer comme message en utilisant tel ou tel terme. A nouveau, les échanges gagnent en efficacité, tout en conservant leur qualité optimale.

Une capacité d’adaptation décuplée

Grâce à ma facilité de compréhension des consignes, j’ai pu développer ma capacité d’adaptation. Cela m’a permis de me créer un métier sur-mesure, en liant toutes mes passions : la littérature (chroniques, bêta-lecture et correction de manuscrits), les langues (prestations en français et en anglais), ainsi que l’écriture.
Plus significatif encore, j’ai décidé de ne pas me spécialiser dans un genre littéraire pour la correction de manuscrits, ni dans un thème pour la rédaction web. De ce fait, je change très régulièrement de casquette au cours d’une semaine, parfois même dans une journée. Et si certains prônent de ne pas se disperser, je soutiens au contraire qu’avoir plusieurs compétences à mon arc me permet d’offrir des prestations complètes à mes clients qui le désirent.

Une curiosité développée me permettant de changer de sujet facilement

Au même titre que je peux passer de mon statut de content strategist, à celui de rédactrice web, puis de correctrice en quelques instants seulement, je peux intervenir dans divers secteurs sans que cela ne me pose de difficultés majeures. Bien sûr, il y a des sujets que je maîtrise moins bien que d’autres. Néanmoins, ma curiosité étant très développée, je prends plaisir au quotidien à la stimuler en me lançant de nouveaux défis. La seule limite que je me fixe est de rester en accord avec mes valeurs. Si tel est le cas, cela ne me dérange pas de rédiger des articles sur l’automobile, l’architecture, les voyages, la gastronomie, les nouvelles technologies ou encore les démarches administratives. Au contraire, même ! Toutes ces opportunités qui me sont offertes nourrissent mon esprit et ma culture générale, faisant de moi une personne toujours plus désireuse d’apprendre et de se perfectionner.

Un perfectionnisme au service de prestations de qualité

Cette soif constante de me perfectionner me pousse, inévitablement, à être exigeante envers moi-même pour offrir des prestations de qualité à mes clients. Qu’il s’agisse d’une fiche de lecture, d’un article de blog ou d’une correction de contenus, je n’enverrai jamais un travail qui ne me semble pas à la hauteur ou complètement abouti. Peu importe si cela signifie que je doive travailler plus longtemps que prévu ou s’il ne s’agit que de modifier un mot par l’un de ses synonymes pour éviter une répétition ou renforcer le message transmis. A mes yeux, c’est justement le sens du détail qui fait toute la différence.
Si ce perfectionnisme me donne parfois des sueurs froides, mon investissement en vaut la chandelle, puisque, jusqu’à présent, toutes mes missions ont été récompensées par la pleine satisfaction de mes clients.

En définitive, l’hypersensibilité est un trait de caractère qui peut parfois être pesant au quotidien et difficile à accepter. Pourtant, comme chaque aspect de notre personnalité, il est possible d’en tirer du positif et de le transformer de façon à en faire un atout. Quel que soit votre degré de sensibilité, commencez par vous assumer pleinement. Vous pourrez alors accomplir de grandes choses !
Si, à votre tour, vous souhaitez collaborer avec moi, vous pouvez me contacter en m’envoyant un mail à alycia.bouedron@hotmail.fr, en remplissant mon formulaire de contact ou en vous rendant sur mon profil Malt. J’étudierai votre demande avec attention et vous proposerai un accompagnement personnalisé.

3 réflexions au sujet de “Comment mon hypersensibilité me sert-elle au quotidien pour mon travail ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s