Freelancing

Faut-il avoir de l’expérience en entreprise pour être freelance ?

L’entrepreneuriat, et plus particulièrement le freelancing, est généralement perçu comme un moyen d’exercer le métier qui nous fait rêver ou, du moins, celui qui nous intéresse tout particulièrement. Cela s’explique notamment par le fait que nous soyons libres de le créer de toutes pièces, contrairement à un poste de salarié, pensé pour répondre à un besoin précis de l’entreprise.
Toutefois, même si nous sommes boostés par une motivation sans faille, l’envie d’apprendre et de donner le meilleur de nous-mêmes, en tant que prestataires, nous devons également faire preuve d’expertise. Cette dernière s’obtient principalement grâce aux diverses expériences que nous sommes amenés à avoir.
Alors, peut-on devenir freelance sans avoir préalablement travaillé dans une entreprise en lien avec nos produits et services ?
Si je me base sur ma propre expérience, la réponse est « oui »… A condition, bien sûr, de se créer un socle solide de compétences et de savoir-faire.
Je vous en dis plus dès à présent sur comment lancer son activité sans expérience en entreprise.

Créer un portfolio de projets personnels

En étant freelance, vous n’avez plus nécessairement besoin de présenter votre curriculum vitae. En revanche, il vous sera régulièrement demandé des références, voire des exemples concrets de votre travail. Sans expérience, cela peut vous faire défaut. Il est donc indispensable d’y remédier, en vous créant un portfolio coûte que coûte.
Si certains entrepreneurs vous conseilleront de débuter en acceptant des missions en bénévolat ou payées au rabais, je vous recommande davantage de travailler sur des projets personnels et de les partager.
Par exemple, si vous êtes graphiste, incluez votre propre logo à votre portfolio et tous les éléments que vous utilisez pour travailler votre image de marque. Si vous êtes rédacteur web, rien de mieux que de tenir un blog où vous publiez des articles en lien avec les secteurs dans lesquels vous souhaitez intervenir.
Non seulement cela vous permettra de répondre aux demandes de vos prospects et de vous entraîner, voire vous perfectionner dans un domaine, mais aussi d’éviter d’envoyer une image erronée des tarifs que vous allez appliquer à vos prestations. Effectivement, en acceptant de travailler gratuitement ou à petits prix, vous risquez d’avoir des difficultés à imposer votre véritable grille tarifaire. En investissant du temps dans vos projets personnels, vous ne vous bradez pas.

Etoffer son réseau

Si travailler en entreprise permet d’obtenir de l’expérience, cela vous donne aussi l’occasion de vous constituer un réseau de contacts en lien direct avec votre domaine d’expertise. En vous lançant en tant que freelance sans avoir bénéficié de cet avantage, il se peut que vous mettiez plus de temps à obtenir vos premiers contrats. Toutefois, cela n’est pas une mission impossible.
En effet, plusieurs moyens sont mis à votre disposition pour étoffer votre base de contacts, à commencer par les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook, Twitter ou encore Instagram. Idéaux pour créer une communauté, même en partant de zéro, ces outils connectés vous permettront de cibler directement un public qualifié, intéressé par vos services et produits.
C’est également sur ces applications que vous pourrez vous entourer de professionnels qui interviennent dans le même secteur que vous. Ainsi, il est possible de prétendre à un bouche-à-oreille ou à des recommandations de la part de vos pairs.

Montrer ses compétences

Comme nous avons pu le voir précédemment, vous créer un portfolio peut vous permettre de mettre en avant vos compétences et savoir-faire. Toutefois, à moins de le partager à chaque instant, il y a peu de chances qu’il soit visible par celles et ceux qui pourraient être intéressés par vos services et produits.
Pour vous assurer d’être retrouvé par vos prospects, vous devez donc mettre en place une stratégie marketing solide. Cela peut notamment passer par la création de votre site internet, complété par la tenue d’un blog. En agissant ainsi, vous aurez un lieu propre à vous, où vous pourrez montrer l’étendue de votre expertise, tout en travaillant votre référencement sur les moteurs de recherche. Cette pratique aux multiples objectifs ne pourra que servir votre entreprise sur le long terme, puisqu’elle vous positionnera petit à petit en tant qu’expert de votre domaine et fera office de vitrine pour votre activité. Ne négligez donc pas cette étape, qui devient de plus en plus indispensable à l’ère du numérique.

Se former

A défaut d’acquérir de l’expérience en entreprise avant de devenir freelance, vous pouvez prendre le temps de vous former. Selon les formations que vous suivrez, vous aurez la possibilité d’effectuer des exercices grandeur nature, voire de véritables collaborations. L’un comme l’autre pourront vous servir pour compléter votre portfolio ou élargir votre réseau professionnel.
De plus, obtenir des certifications dans votre secteur pourra rassurer vos prospects quant à votre sérieux et à votre connaissance du métier. Avec le développement des formations en ligne, payantes ou gratuites, vous n’avez pas d’excuse pour vous reposer sur vos lauriers. C’est d’autant plus pertinent que la formation peut également vous aider à mieux définir votre offre ou à l’élargir, afin de répondre à des besoins toujours plus spécifiques et, pourquoi pas, vous établir dans une spécialité de niche.

Obtenir ses premières missions sur des plateformes

Une fois que vous aurez constitué votre portfolio avec vos projets personnels, des liens vers vos articles de blog et des références à vos formations, vous pouvez rejoindre des plateformes en ligne pour vendre vos services. Effectivement, tous ces éléments vous serviront à étoffer votre profil et davantage attirer l’attention des entreprises en recherche de prestataires.
Attention, néanmoins, à ne pas sous-estimer votre valeur ajoutée. Comme j’ai pu le signaler plus tôt, vos prestations doivent être vendues à un prix représentant votre travail. Ne succombez pas à l’appel des plateformes qui vous rémunèrent au lance-pierres, mais privilégiez celles qui vous laissent définir votre taux horaire.
C’est le cas, par exemple, de Malt. Vous aurez la possibilité d’indiquer votre tarif journalier moyen, tout en bénéficiant d’un booster de visibilité en tant que nouvel inscrit.

En définitive, si l’expérience en entreprise est un plus pour se lancer en tant que freelance, elle n’est pas obligatoire. De nombreux outils et techniques peuvent vous permettre de vous faire connaître auprès de vos clients cibles et de les convaincre de vous choisir pour la mission à effectuer. Expérimenté ou non, prenez le temps de travailler votre stratégie marketing, de vous former et de vous perfectionner grâce à des projets personnels.
Si vous avez besoin d’aide pour la rédaction de votre site et de votre blog, contactez-moi par mail : alycia.bouedron@hotmail.fr. Je mets mon expertise au service de votre plume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s