Chroniques / Reviews

Le treizième conte – Diane Setterfield

Résultat de recherche d'images pour "le treizieme conte"Titre : Le treizième conte
Auteure : Diane Setterfield
Publication : 2006
Genre : roman gothique, suspense
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 581
Statut : lu du 14/10/18 au 20/10/18
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
C’est à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets, que Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du monde, convie sa jeune biographe, Margaret Lea. A travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres, et toutes plus ou moins sorties de son imagination, Vide s’est inventé plusieurs vies.
De mystérieuses sœurs jumelles au destin funeste, un château délabré qu’on dit hanté et maudit par d’incontestables deuils qui ont viré à la folie, une demeure détruite par un mystérieux incendie, de faux fantômes, de vrais cadavres, des secrets de famille plutôt glauques, des amours interdites, des naissances cachées tardivement révélées, des mensonges et des confessions… c’est à une véritable enquête que Margaret va devoir se livrer pour démêler, dans le récit de Vida, le vrai de l’imaginaire.

Critique : Comme c’est le cas très régulièrement, c’est d’abord la couverture du roman qui m’a donné envie de le lire. Ces livres anciens me laissaient supposer que j’allais me plonger dans de vieilles histoires, peut-être à base de secrets ou de non-dits. J’avais bien raison. Ensuite, c’est le synopsis qui m’a complètement convaincue. Les sagas familiales sont mon petit péché mignon, je ne résiste jamais très longtemps face à un roman de ce genre littéraire.
Dès les premières pages, j’ai senti le coup de cœur arriver. J’ai tout de suite été emportée par l’écriture de l’auteure, par l’histoire des personnages et des mystères qui planaient autour d’eux. Le cadre de l’intrigue est aussi captivant et ce semi huis clos renforce l’atmosphère déjà rendue pesante à cause des nombreux secrets et fantômes qui hantent les personnages principaux. Au fil des chapitres, ma première impression s’est confirmée et je me suis prise au jeu des hypothèses pour essayer de démêler le vrai du faux avant la révélation de détails supplémentaires. J’ai effectivement deviné certains aspects de l’histoire, mais d’une manière générale, j’ai été bluffée par le twist final. Je ne m’attendais pas du tout à un dénouement tel que celui-ci. Cela confirme encore plus le coup de cœur qui se profilait depuis mes premières minutes de lecture.
Je me suis beaucoup attachée à Vida Winter et ai pris du plaisir à découvrir, au fil des pages, son histoire si singulière. On comprend progressivement pourquoi elle est devenue cette femme renfermée, isolée et si peu sociable. On est également plus sensible à sa volonté d’inventer des histoires plutôt que de raconter la sienne une fois que l’on connaît toutes les horreurs qu’elle a dû traverser avant d’en arriver où elle est au moment du récit.
J’ai également ressenti de l’affection pour Margaret. C’est une jeune femme touchante, en manque d’amour et de reconnaissance de la part de sa mère. J’ai beaucoup aimé suivre son évolution au cours des chapitres et la voir s’attacher à Vida, comme si elle était une seconde mère.
D’une manière générale, j’ai eu de l’empathie pour l’ensemble des personnages. Ils ont beau être nombreux, ils ont tous un rôle bien précis à jouer et apportent quelque chose en plus à l’intrigue. Même les personnages secondaires ont finalement un rôle important dans cette histoire.
Pour conclure, vous l’avez compris, j’ai adoré me plonger dans ce premier roman de Diane Setterfield. L’intrigue du Treizième conte est parfaitement ficelée, les personnages sont singuliers et particulièrement attachants. J’avais, au fil des pages, cette envie irrépressible de poursuivre ma lecture pour connaître le dénouement, tout en voulant y aller doucement pour prolonger le plaisir de la découverte.
Ce roman est une véritable pépite et un coup de cœur. Je vous conseille fortement de le lire si vous ne l’avez pas encore fait. Vous serez, à coup sûr, emportés dans ce tourbillon de secrets !

5 réflexions au sujet de “Le treizième conte – Diane Setterfield”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s