Chroniques / Reviews

Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Bondoux

22589654Titre : Tant que nous sommes vivants
Auteure : Anne-Laure Bondoux
Publication : 2014
Genre : roman jeunesse
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 299
Statut : lu du 25/02/19 au 28/02/19
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Critique : Tant que nous sommes vivants est arrivé dans ma bibliothèque un peu par hasard. En effet, c’est lors d’une visite dans une boutique de France Loisirs que j’ai découvert ce titre. Jusqu’à ce jour, je n’avais jamais entendu parler de ce livre, ni de son auteure. Je dois avouer que c’est la couverture qui m’a attirée dans un premier temps. Je trouvais le choix du noir et blanc très sobre, tandis que les détails de la couverture étaient très travaillés. J’ai été séduite par cette forte opposition. Cette idée se retrouve d’ailleurs dans chaque chapitre, que ce soit dans les titres qui sont donnés ou dans les thèmes qui sont traités.
Pour être tout à fait honnête, j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire. J’ai trouvé la première action précipitée, tandis que les suivantes me laissaient dans un flou total. Je ne savais pas où l’auteure m’emmenait et c’est vrai que cela m’a un peu perturbée. Puis j’ai décidé de me laisser porter, sans rien attendre de précis. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à apprécier l’histoire et à m’attacher aux personnages, Bo et Hama.  Tant que nous sommes vivants est à lire comme un conte et à découvrir avec l’innocence d’un enfant, en suivant simplement le rythme de l’histoire. C’est un récit à propos d’espoir, de reconstruction et de l’importance de recevoir de l’amour de ses proches. Le message est très fort et est proposé aux lecteurs d’une manière originale, non seulement au niveau du point de vue adopté pour narrer l’histoire, mais aussi au niveau de la personnalité des personnages et de leur singularité. J’ai également apprécié les nombreux parallèles qui existent entre les deux générations qui sont mises en avant au cours du roman. On retrouve ces similitudes dans leur vie, mais aussi dans l’écriture de l’auteure. J’ai trouvé cela intéressant, d’autant plus que cela se marie bien avec les titres des chapitres qui sont toujours à faire des oppositions, comme je le disais précédemment. C’est comme un fil rouge pour l’histoire : l’union fait la force. Tant que les personnages se soutiennent, ils arrivent à s’en sortir. Lorsqu’ils décident de suivre leur propre chemin, les choses se compliquent. C’est une très belle leçon de vie.
Pour conclure, Tant que nous sommes vivants est un roman surprenant, mais qui sait délivrer un joli message plein d’espoir. Je vous le conseille si vous aimez les textes poétiques, qui vous portent page après page vers un lieu inconnu.

4 réflexions au sujet de “Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Bondoux”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s