Chroniques / Reviews

La dernière valse de Mathilda – Tamara McKinley

5304123Titre : La dernière valse de Mathilda
Auteure : Tamara McKinley
Publication : 1999
Genre : saga familiale
Édition lue : Archipoche
Nombre de pages : 567
Statut : lu du 26/04/20 au 03/05/20
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
Dans la chaleur étouffante du bush australien, Mathilda, treize ans, fait ses adieux à sa mère. Quelques voisins sont rassemblés autour de la tombe, pour rendre un dernier hommage à cette femme courageuse.
Un peu à l’écart, le père de Mathilda n’a qu’une hâte : que tout cela se termine afin qu’il puisse vendre le domaine de Churinga. Mathilda, elle, comprend que les choses ne seront jamais plus comme avant…
Cinquante ans plus tard, Jenny découvre le journal intime de Mathilda. A mesure que progresse sa lecture, l’angoisse l’assaille… A-t-elle bien fait de venir s’installer à Churinga ?
Par son atmosphère envoûtante, la force de ses personnages, cette saga australienne s’inscrit dans la lignée des chefs-d’oeuvre de Colleen McCullough.

Critique : C’est parfaitement par hasard que j’ai découvert La dernière valse de Mathilda. Cependant, sa couverture et sa quatrième ont immédiatement su me donner envie de me plonger dans son histoire. Seul son nombre de pages m’a fait patienter, afin de trouver un moment où je pourrais pleinement l’apprécier. C’est désormais chose faite.
Pour être tout à fait honnête, j’ai été surprise par la longueur du prologue (tout de même 56 pages !) et par sa dureté. Je ne vous cache pas que j’ai alors hésité à continuer ma lecture, ne voulant pas me lancer dans une intrigue trop sombre et violente. Néanmoins, j’ai décidé de poursuivre avec le premier chapitre, afin de m’assurer que ma première impression était la bonne. Eh bien, j’ai eu raison de persévérer puisque ce roman est devenu un véritable coup de cœur !
Effectivement, au fil des chapitres, la tension devient de plus en plus intense. Cela s’explique par l’atmosphère que dégagent les lieux qui y sont décrits, par les personnages qui sont hauts en couleur et avec des caractères bien trempés, mais aussi par l’intrigue qui est particulièrement complexe et pleine de rebondissements. Ces multiples éléments sont parfaitement dosés de façon à ce que le lecteur ne puisse pas s’empêcher de tourner les pages et d’enchaîner les chapitres.
Ce que j’ai notamment aimé, ce sont les secrets de famille qui sont dévoilés au fur et à mesure, implicitement ou explicitement, selon les découvertes ou les révélations des différents personnages. Etant une adapte des sagas familiales, j’ai été servie avec ce roman puisque les retournements de situation sont nombreux dans La dernière valse de Mathilda. Alors qu’on pense enfin détenir toutes les clés en main, l’auteure parvient à remettre en doute toutes nos certitudes et nous soumettre une nouvelle vision de l’ensemble. Jusqu’à la dernière ligne du livre, il ne faut pas se fier aux apparences et ne pas croire tout ce que l’on cherche à nous imposer comme étant la vérité. Le fait que l’Australie et son climat extrême et capricieux jouent un rôle important dans l’intrigue est aussi un point fort de ce roman. Le lieu est comme un personnage à part entière, puisqu’il est nécessaire au bon déroulement ou non de l’histoire.
Côté personnages, j’ai été emportée par cette palette de personnalités si singulières et différentes les unes des autres. L’auteure est parvenue à nous dresser des portraits propres à chaque protagoniste, afin qu’ils apportent chacun quelque chose d’unique à l’histoire. J’ai notamment beaucoup apprécié la complexité de Mathilda, mais aussi le duo explosif composé de Jenny et Brett.
Enfin, j’ai été convaincue par la plume de l’auteure. Elle a réussi à m’emmener dans son univers et à me captiver jusqu’à la toute fin. J’ai même eu du mal à passer à autre chose, tellement j’ai trouvé le dénouement à la hauteur de mes espérances.
En définitive, La dernière valse de Mathilda est une très belle découverte. Alors que j’avais la sensation de m’embarquer dans un roman qui risquait de me déplaire, j’ai finalement été très agréablement surprise par la tournure qu’ont pris les événements qui y sont décrits. Si vous n’avez pas encore lu ce livre, je vous le recommande les yeux fermés. Quant à moi, je file ajouter les autres écrits de l’auteure dans ma pile à lire !

1 réflexion au sujet de “La dernière valse de Mathilda – Tamara McKinley”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s