Chroniques

Le Bazar du zèbre à pois – Raphaëlle Giordano

Titre : Le Bazar du zèbre à pois
Auteure : Raphaëlle Giordano
Publication : 2021
Genre : feel-good
Édition lue : Plon
Nombre de pages : 288
Statut : lu du 05/07/21 au 10/07/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : « Qu’est-ce que ça pouvait bien être la normalité ? Sûrement un truc qui rassure… » Basile, inventeur au génie décalé, vient d’ouvrir une boutique comme il n’en existe pas : « Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs. », est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d’humour et de poésie, véritables déclencheurs d’émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi.
Un soir, le carillon de la porte d’entrée retentit, un grand ado apparaît, voilà Arthur. Arth’ pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu’il est avec le système qui n’a pas l’air de vouloir lui laisser une place… au grand désespoir de sa mère Giulia, « nez » talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants.
Mettez certaines personnes en présence : il ne se passe rien. Mettez-en d’autres ensemble et, soudain, c’est un feu d’artifice. Entre Basile, Arthur et Giulia, c’est une rencontre-silex.
Dans son nouveau roman, Raphaëlle Giordano offre, à chacun d’entre nous, un beau cadeau : l’envie d’oser et de mettre plus de vie dans la vie. Nous avons tous des talents, même cachés, et une singularité, nous dit-elle, qui ne demandent qu’à s’affirmer pour peu qu’on trouve le bon endroit et qu’on s’entoure des bonnes personnes. Et à partir de là tout devient possible, car la chance, on la porte en soi.

Critique : En juillet 2017, j’ai découvert pour la première fois la plume de Raphaëlle Giordano. Il s’agissait de son roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Je me souviens l’avoir dévoré en quelques heures seulement, ne pouvant pas m’arrêter de tourner les pages. Récemment, ma mère m’a offert un exemplaire de son livre Le Bazar du zèbre à pois. A nouveau, je n’ai pas pu résister longtemps avant de me plonger dedans. Il faut dire que le titre, comme le synopsis, ont su titiller ma curiosité.
Dès les premières pages, j’ai pris plaisir à découvrir les personnages et leur singularité. Cela a été particulièrement le cas pour Basile et Arthur, qui sont des protagonistes dans lesquels je me suis beaucoup retrouvée. J’ai aimé ce qu’ils sont, en tant qu’êtres humains, mais encore plus le duo qu’ils forment au fil des chapitres. Tous les deux trouvent une force insoupçonnée dans le regard bienveillant de l’autre, ce qui leur permet de révéler tout leur potentiel. C’est également le cas avec Giulia, qui a su mettre les choses à plat, pour repartir de bon pied. Ce trio, peu banal, nous emporte dans ses aventures quotidiennes et nous donne envie, à notre tour, de trouver notre voie vers le bonheur.
Côté intrigue, je l’ai trouvée simple, fluide et agréable à découvrir. Il s’agit d’une histoire parfaite pour l’été, puisqu’elle est légère et nous permet de lâcher prise. J’ai apprécié que des sujets comme l’hypersensibilité et le haut potentiel intellectuel soient abordés, sans pour autant qu’ils deviennent les thèmes centraux de l’histoire. En effet, ils ont été intégrés au contexte, comme cela aurait pu être le cas avec un personnage passionné de cuisine ou un autre mordu de cinéma. Je veux dire par là que ces deux caractéristiques n’ont pas été pointées du doigt tout au long du roman et c’est précisément ce que je recherchais. Bien sûr, il y a des scènes où ces traits de caractère ne sont pas acceptés tels qu’ils devraient l’être, mais cela fait référence à ce qui peut être vécu dans la vie de tous les jours. Mention spéciale au « Journal de Basile », qui m’a bien plu à la fin du roman et qui peut servir de mémo, tel un ouvrage de développement personnel.
Enfin, concernant la plume de l’auteure, je la trouve toujours aussi addictive et plaisante à lire. On se plonge facilement dans l’histoire grâce à son style et on s’attache rapidement aux personnages.
Pour conclure, j’ai passé un très bon moment en lisant Le Bazar du zèbre à pois. C’est une lecture divertissante, mais aussi enrichissante. Si vous aimez faire connaissance avec des personnages atypiques, je vous conseille vivement ce roman.

Egalement de Raphaëlle Giordano : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

1 réflexion au sujet de “Le Bazar du zèbre à pois – Raphaëlle Giordano”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s