Chroniques

La Maîtresse de Rome – Kate Quinn

Titre : La Maîtresse de Rome
Auteure : Kate Quinn
Publication : 2010
Genre : fiction historique
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 720
Statut : lu du 10/07/21 au 18/07/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Jeune esclave juive soumise aux caprices de Lepida, son arrogante maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s’emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n’est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas à être remarquée de l’aristocratie romaine… et d’un dangereux admirateur : l’empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

Critique : Il y a quelques années, j’ai acheté L’Impératrice des sept collines de Kate Quinn, sans savoir qu’il s’agissait du troisième tome d’une saga littéraire. C’est en l’enregistrant sur Goodreads que je me suis rendu compte de mon erreur. Ce roman est donc resté un long moment dans ma bibliothèque, attendant sagement ses compagnons. Les deux premiers tomes ont rejoint ma pile à lire il y a un an maintenant, il était plus que temps que je les découvre à leur tour.
Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été captivée par l’Histoire relative à l’Empire Romain et aux dieux et déesses qui y étaient loués. Pouvoir me plonger dans une série qui se déroule précisément pendant les années où les jeux battent leur plein était donc une occasion en or. Effectivement, dès les premières pages, j’ai été emportée par la complexité des personnages et des relations qui les lient. C’est bien simple, chaque chapitre apporte son lot de retournements de situation et de surprises. Ainsi, le roman a beau être particulièrement long, il n’y a pas un instant où l’on s’ennuie. De même, on ne ressent pas la sensation d’une quelconque répétition, même s’il peut parfois y avoir une sorte d’effet miroir entre les protagonistes, il y a toujours une variante qui bouscule toutes nos certitudes.
Côté personnages, j’ai particulièrement apprécié le duo formé par Théa et Arius. Leurs différences font définitivement leur force. J’ai beaucoup aimé ce que l’auteure leur a réservé comme destin, aussi bien leurs réussites que leurs difficultés. C’est grâce à cette ambivalence que l’on s’attache autant à eux et qu’on espère que le meilleur leur arrivera, même si leur condition de départ laisse supposer le contraire.
Au-delà des personnages principaux, j’ai également adoré détester les antagonistes. Eux aussi ont été très bien travaillés, afin de nous offrir des personnalités riches en contradictions. Je pense notamment à Lepida et Domitien, qui m’ont étonnée à plusieurs reprises. Alors que je pensais qu’ils étaient arrivés à l’apogée de leur méchanceté, ils parvenaient toujours à en ajouter une couche. Ils sont de vrais vilains comme on aime en retrouver dans ce genre de fiction.
Au niveau de l’intrigue, vous l’avez compris, j’ai été conquise. Kate Quinn alterne entre les jeux de gladiateurs, les romances, les scènes familiales et les règlements de compte. Il y a absolument tous les ingrédients dans ce récit pour qu’on en devienne complètement accro. Cela est parfaitement servi par l’écriture de l’auteure, qui est fluide et agréable à lire. On ressent le travail de recherche pour rester fidèle à l’Histoire romaine, tout en constatant sans difficultés la créativité dont a fait preuve l’auteure. Le dosage entre faits réels et invention est précis, juste ce qu’il faut pour nous offrir une histoire captivante.
En définitive, La Maîtresse de Rome est un roman qui a été un véritable coup de cœur pour moi. Tout, dans cette histoire, a su me convaincre et me donner l’envie de poursuivre avec les autres tomes. Si, vous aussi, vous aimez les fictions historiques, je vous recommande celle-ci sans hésiter !

2 réflexions au sujet de “La Maîtresse de Rome – Kate Quinn”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s