Chroniques

Les Héritières de Rome – Kate Quinn

Titre : Les Héritières de Rome
Auteure : Kate Quinn
Publication : 2011
Genre : fiction historique
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 486
Statut : lu du 18/07/21 au 22/07/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Elégante et ambitieuse, Cornelia, l’aînée de la famille, incarne la parfaite épouse romaine. Lorsque l’empereur Galba choisit son mari pour héritier, elle se voit déjà impératrice. Sa soeur, Marcella, se passionne pour l’histoire et consacre ses journées à l’écriture. Lollia, leur cousine, se marie et se remarie au gré des valses du pouvoir. Sa petite soeur, Diane, n’a quant à elle d’yeux que pour les chevaux et les courses de chars. Mais un coup d’Etat meurtrier bouleverse leurs vies : Cornelia voit ses rêves brisés, tandis que Lollia devient la première dame de l’Empire ; Diane se renferme sur elle-même, au contraire de Marcella, qui se découvre un goût pour l’intrigue. Dorénavant, il n’est plus question pour elle d’observer l’histoire en marche, mais d’y participer, pour le meilleur et pour le pire. Mais, à la fin, il ne peut y avoir qu’un empereur… et une seule impératrice. Les quatre cousines l’apprendront à leurs dépens.

Critique : Après avoir adoré me plonger dans le premier tome de la saga, La Maîtresse de Rome, je n’ai pas pu résister à l’appel du deuxième opus. En réalité, il s’agit davantage d’un préquel, puisqu’il est question des événements qui se sont déroulés avant les actions présentées dans le premier livre. Ainsi, j’ai pu retrouver certains personnages, mais rajeunis de quelques dizaines d’années. J’ai trouvé cela très intéressant, puisque cela permet de mieux comprendre les décisions qu’ils prennent à l’avenir et comment ils parviennent à dompter leur destinée. J’avais déjà eu la sensation que l’intrigue était particulièrement complète dans le premier tome, qui comptait tout de même plus de 700 pages. Cependant, avec ce deuxième livre, des précisions ont été apportées et elles ont une importance cruciale. Effectivement, elles nous donnent la possibilité de remettre en perspective tout ce qui nous a été narré dans le récit précédent, et parfois de changer drastiquement d’avis concernant certains protagonistes. Inévitablement, cette lecture va m’influencer également pour la découverte du troisième tome, L’Impératrice des sept collines.
Au-delà de nous donner des détails sur le passé de certains personnages principaux de La Maîtresse de Rome, Les Héritières de Rome nous permet de rencontrer de nouvelles figures. Du moins, c’est ce que l’on croit dans un premier temps, avant de nous rendre compte que nous les connaissions déjà. Cela vient du fait que chaque personnage a plusieurs appellations, en fonction de sa position dans la famille et du statut qu’il occupe dans l’empire. Si cela peut nous perdre un peu au départ, le rappel constant de l’auteure nous aide fortement à y voir plus clair. Il faut bien reconnaître que ces nombreuses identités contribuent au suspense qui s’installe au fil des chapitres et nous donne envie de poursuivre notre lecture à un rythme effréné.
Toutefois, je dois avouer que certains passages m’ont semblé un peu plus répétitifs que dans le premier tome. J’ignore si cela vient du fait d’avoir enchaîné les deux livres ou si les scènes du quotidien des personnages sont réellement similaires, mais j’ai parfois eu envie de sauter quelques passages, sans pour autant le faire.
Enfin, l’écriture de l’auteure est toujours aussi captivante. Les données historiques sont nombreuses, mais délivrées de façon intelligente et mesurée. A aucun moment, nous avons la sensation d’être face à une leçon d’histoire. C’est un récit à la fois enrichissant d’un point de vue culture générale et divertissant.
Pour conclure, j’ai trouvé ce deuxième tome très intéressant, mais aussi utile pour mieux comprendre les enjeux expliqués dans le premier tome et qui se profilent dans le troisième livre. Si vous avez aimé La Maîtresse de Rome, je vous conseille de poursuivre avec Les Héritières de Rome.

NB : Selon les sites et la langue d’écriture, l’ordre de lecture peut varier. Personnellement, je vous conseille de lire La Maîtresse de Rome en premier, puis Les Héritières de Rome, pour finir avec L’Impératrice des sept collines. Le quatrième tome n’est, à ce jour, pas traduit en français.

Egalement de Kate Quinn : La Maîtresse de Rome

1 réflexion au sujet de “Les Héritières de Rome – Kate Quinn”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s