Littérature

Le Bonheur dépend parfois d’un flocon – Colleen Wright

Titre : Le Bonheur dépend parfois d’un flocon
Auteure : Colleen Wright
Publication : 2018
Genre : romance de Noël
Édition lue : Editions de Noyelles
Nombre de pages : 329
Statut : lu du 25/12/21 au 28/12/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : À l’approche des Fêtes, Iris décore sa petite auberge perdue dans la campagne pour accueillir quelques habitués, restés fidèles au fil des ans malgré les difficultés financières de l’établissement. C’est alors qu’une tempête de neige inattendue précipite chez elle tout un petit monde. Il y a là Molly, qui écrit des livres pour enfants, en pleine panne d’inspiration. Marcus, le jeune veuf séduisant a bien du mal à gérer ses deux petites filles. Hannah, qui venait pour se marier dans ce cadre pittoresque, est surprise de retrouver Luke, son ami d’enfance, qui n’est autre que le petit-fils d’Iris…
Les histoires s’entrecroisent et alors que tout semblait mal parti, cette tempête de flocons va les réunir et qui sait ? Changer le cours de leur vie à jamais…

Critique : J’ai reçu ce roman en cadeau au Noël 2020. Ayant déjà d’autres histoires festives à découvrir, j’ai décidé de garder celui-ci pour la fin d’année dernière. Je dois avouer que je suis contente d’avoir agi ainsi, puisque l’envie de le lire n’a fait que grandir au fil des mois et j’étais finalement plus que prête quand son tour arriva le 25 décembre.
Le Bonheur dépend parfois d’un flocon est le genre de roman dans lequel j’aime me plonger lors des fêtes. Il agit comme un doudou, en apportant la dose nécessaire de tendresse, d’amour et de joie. Toutefois, contrairement à d’autres romances de Noël que j’ai pu découvrir au fil des années, celle-ci parvient à nous surprendre et à sortir quelque peu des codes. En effet, nous pouvons y retrouver une saga familiale, des rebondissements faisant penser à une enquête policière, ainsi que des instants précieux dignes d’un récit de tranche de vie. Finalement, Colleen Wright a réussi à mélanger tous les ingrédients nécessaires pour nous offrir un récit riche et addictif.
Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé en découvrir plusieurs à la fois. Si cela peut me gêner dans certains romans, cela n’a pas été le cas dans celui-ci. L’auteure a suffisamment préparé le terrain pour qu’ils se fondent parfaitement dans le décor et qu’on sache qui est qui. De plus, ils jouent tous un rôle important dans le déroulement de l’histoire et renforcent un peu plus encore cette sensation d’être en famille, au coin du feu. Je dois même reconnaître que j’aimerais suivre certains d’entre eux dans d’autres écrits, mais je ne suis pas certaine que ce soit au programme…
Ce que j’ai particulièrement apprécié, en plus du fait qu’ils soient attachants et agréables, c’est qu’ils sont tous différents. Dans Le Bonheur dépend parfois d’un flocon, nous rencontrons aussi bien des enfants que des personnes âgées, sans oublier des trentenaires et des couples plus âgés. Cette multitude de générations contribue fortement au dynamisme du récit et à l’atmosphère familiale qui s’en dégage.
Enfin, l’écriture est très fluide. Même si j’ai lu une traduction, et non la version originale, j’ai pu ressentir que Colleen Wright avait vraiment travaillé la construction de son histoire et de ses protagonistes, afin de nous proposer un roman abouti. Que vous soyez un amateur ou non des romances de Noël, celle-ci ne pourra pas vous laisser indifférent !
Pour conclure, j’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans ce roman et je n’exclus pas l’idée de le relire l’année prochaine, afin de retrouver ces personnes auxquels je me suis beaucoup attachée. Ayant apprécié le style de l’auteure, il y a de fortes chances pour que je me renseigne au sujet de ses autres publications.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s