Chroniques

Le Diamant de Saint-Pétersbourg – Kate Furnivall

Titre : Le Diamant de Saint-Pétersbourg
Auteure : Kate Furnivall
Publication : 2010
Genre : fiction historique
Édition lue : Editions de Noyelles
Nombre de pages : 687
Statut : lu du 18/12/21 au 24/12/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : « Je te protégerai pour le reste de nos jours… je le jure sur ma vie. »
Valentina, fille aînée du ministre des Finances du Tsar, dont tout Saint-Pétersbourg admire la beauté et le talent de pianiste, n’aurait jamais cru devoir un jour faire une telle promesse à sa sœur. N’étaient-elles pas destinées à une vie de plaisirs et d’oisiveté au sein d’une des cours les plus fastueuses du monde ?
Et pourtant, en cet hiver 1910, la révolution gronde et le danger se fait chaque jour plus menaçant pour les aristocrates russes. Alors que son univers vacille, Valentina se bat pour défendre le plus important : sa famille, mais aussi son indépendance et son amour pour un homme qui n’est pas celui qu’on lui destine…

Critique : C’est par le plus grand des hasards que j’en suis venue à lire Le Diamant de Saint-Pétersbourg de Kate Furnivall. Je ne connaissais ni l’auteure, ni la trilogie. Toutefois, cette dernière m’a été conseillée par ma mère, qui la voyait régulièrement à la bibliothèque. Comme elle connait parfaitement mes goûts littéraires, je ne suis absolument pas surprise de constater que cette lecture a été un véritable coup de cœur.
C’est bien simple, tout dans ce roman m’a plu et convaincu. Qu’il s’agisse de l’intrigue, du contexte, du lieu ou encore des protagonistes, j’ai été emportée par l’ensemble de ces aspects. Il faut dire que je suis une fan inconditionnelle des récits qui se déroulent dans des pays à l’atmosphère singulière, et la Russie en fait définitivement partie.
Le fait que l’histoire se passe lors d’une révolution amplifie cette sensation, puisque le danger est imminent et peut surgir de tous les côtés. Puisqu’on s’attache facilement aux personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, cette épée de Damoclès qui plane au-dessus de leur tête ne cesse de s’alourdir au fil des chapitres. Cette tension ne nous lâche pas jusqu’à la dernière page et nous donne indubitablement envie de poursuivre avec le prochain tome. D’ailleurs, j’ai longuement regretté de ne pas l’avoir en ma possession. Si cela avait été le cas, j’aurais enchaîné avec sa lecture immédiatement.
Si tous les aspects de l’histoire me plaisent, il en est de même de l’écriture de l’auteure. Elle est fluide, agréable et pertinente. Elle sait jouer avec les descriptions, comme avec les dialogues, afin de modifier à sa guise le rythme des actions et l’impact qu’elles auront sur les protagonistes, mais surtout sur les lecteurs. Sans surprise, le résultat attendu est au rendez-vous. Nous ressortons de cette lecture avec la volonté pressante de connaître la suite.
Vous l’aurez compris, Le Diamant de Saint-Pétersbourg a été une très belle découverte pour moi. Plus que cela encore, il s’agit d’un vrai coup de cœur. Je crois d’ailleurs que la fiction historique prend de plus en plus de place dans mes lectures favorites, puisque cela avait déjà été le cas à plusieurs reprises en 2021.
A présent, j’ai hâte de pouvoir découvrir la suite de cette trilogie. S’il en est de même pour vous, il est important de noter que ce tome-ci est désormais appelé Les Amants de la Neva. Le troisième tome, quant à lui, n’a pas été traduit en français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s