Littérature

Anatomie d’un mariage – Virginia Reeves

Titre : Anatomie d’un mariage
Auteure : Virginia Reeves
Publication : 2019
Genre : tranche de vie
Édition lue : Stock
Nombre de pages : 427
Statut : lu du 09/06/22 au 11/06/22
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Edmund Malinowski est en passe d’accomplir son rêve. A trente-six ans, ce brillant psychiatre comportementaliste vient d’emménager dans le Montana avec sa femme, Laura, pour prendre la direction d’un établissement psychiatrique. Passionné, charismatique, il ambitionne de réformer l’hôpital, d’obtenir la reconnaissance de ses pairs et de guérir ses patients. Surtout la ravissante Penelope, une jeune épileptique internée de force par ses parents.
Laura, qui a renoncé à une carrière d’artiste pour suivre Edmund, se sent de plus en plus délaissée. Dans l’espoir de se rapprocher de lui, elle décide de donner des cours de dessin à ses patients, au risque de bouleverser le fragile équilibre de leur mariage.
Une déchirante histoire d’amour, d’ambition et de trahison dans l’Amérique des années 1970.

Critique : C’est tout à fait par hasard que j’ai découvert ce roman de Virginia Reeves. Toutefois, dès les premières pages, j’ai su que les thèmes abordés dans ce récit allaient beaucoup me plaire. Cela a été particulièrement vrai pour le portrait dressé du couple composé d’Edmund et Laura, la description du quotidien au sein d’un hôpital psychiatrique ou encore la mise en scène des difficultés que les personnages rencontrent pour se défaire des attentes que d’autres protagonistes ont à leur sujet.
Effectivement, l’auteure est parvenue à créer des personnages à la fois attachants et détestables, rendant la lecture de plus en plus addictive. C’est bien simple, j’ai enchaîné les chapitres jusqu’à enfin connaître le dénouement de cette histoire. Je me suis notamment beaucoup attachée à Laura, qui est une femme loyale, malgré les obstacles auxquels elle est régulièrement confrontée. Au contraire, mon rapport à Edmund et Penelope a été beaucoup plus ambigu. Selon les chapitres, je les appréciais ou les détestais. C’est précisément cette complexité qui m’a donné envie d’en savoir toujours plus à leur sujet.
Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce portrait, c’est que Virginia Reeves aborde les moments de joie, comme les difficultés que peuvent rencontrer les personnages principaux. Ainsi, les lecteurs peuvent facilement s’identifier à eux, ce qui renforce le sentiment d’appartenance au roman. J’ai également apprécié que le récit se déroule sur de nombreuses années. De cette manière, les actions ne sont pas précipitées, comme cela peut être le cas dans certaines fictions. Aussi, la relation se dégrade petit à petit, jusqu’à ce qu’un point de non-retour soit atteint et que l’histoire finisse par basculer définitivement.
En parallèle de l’aspect tranche de vie du roman, il est très intéressant d’en apprendre davantage sur le fonctionnement d’un hôpital psychiatrique, mais aussi sur l’Amérique des années 1970. Ces deux contextes apportent beaucoup à l’intrigue principale, la complexifiant un peu plus encore.
Enfin, la plume de Virginia Reeves contribue fortement au côté addictif du roman. Elle est, en effet, très fluide et percutante, notamment pour décrire les émotions et les ressentis des protagonistes.
En définitive, Anatomie d’un mariage de Virginia Reeves est un livre captivant, dont on ne peut s’empêcher d’enchaîner les chapitres. Si vous souhaitez plonger dans le quotidien d’un couple américain, ce récit est fait pour vous. De nombreux retournements de situation viendront vous surprendre jusqu’au dénouement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s