Autour du livre

Voyager grâce à la littérature – La Haute-Normandie

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, je vous propose un article différent de ce que j’écris habituellement. En effet, vous l’avez peut-être vu sur mes réseaux sociaux, avec l’arrivée de la rentrée, j’ai eu envie d’un peu de changement et d’élargir mes horizons. Pas d’inquiétude, la littérature restera toujours mon sujet de prédilection. Cependant, j’aimerais l’aborder d’une autre manière que par le biais de chroniques et de sélections hebdomadaires. C’est suite à mon séjour en Normandie que j’ai eu l’idée de partager avec vous un article qui évoque deux sujets qui me passionnent : la littérature et le voyage.
Bien souvent, la lecture est considérée comme un passe-temps qui permet l’évasion, par l’intermédiaire de notre imagination et de la plume de nos écrivains favoris. D’ailleurs, des auteurs comme Colline Hoarau savent choisir les bons mots pour nous faire rêver et échapper à la réalité (retrouvez ma sélection sur LivrEnPromo). Toutefois, cette idée peut également être prise au pied de la lettre et nous faire parcourir, de visu, de beaux paysages. C’est ainsi que je suis partie à la conquête de la Haute-Normandie pour marcher sur les traces de Gustave Flaubert et Michel Bussi et me faire ma propre opinion à propos de cette région si chère à nombre d’auteurs.

A la découverte de la Normandie du XIXe siècle avec Gustave Flaubert et son roman Madame Bovary.

Dès la réservation de mon séjour, j’ai su que cette semaine à Pourville-sur-mer serait le moment idéal pour découvrir Madame Bovary. Comme la majorité d’entre vous, j’avais déjà étudié quelques passages de ce roman pendant mes années scolaires, mais je n’avais jamais pris le temps de le lire dans son ensemble. Quoi de mieux que d’être sur les lieux de l’intrigue pour s’en imprégner véritablement ? Bien sûr, le temps a fait son œuvre et les villes ont évolué depuis l’écriture du roman. Malgré cela, l’atmosphère dépeinte au fil des pages reste intacte lorsque l’on cherche des villages un peu plus reculés.

6tag_040818-103826
Immersion au cœur du Vieux Rouen

Si, à votre tour, vous souhaitez partir sur les traces d’Emma Bovary, voici l’itinéraire que je vous conseille :
Tout d’abord, il y a les grandes villes telles que Rouen et Dieppe. Ces deux destinations sont régulièrement citées dans le roman et sont comme un havre de paix pour Emma Bovary. C’est dans ces villes qu’elle se sent la plus vivante et désirée par les hommes. Aujourd’hui encore, même si Rouen et Dieppe se sont fortement développées et modernisées, certains quartiers restent fidèles aux descriptions de l’auteur : le vieux Rouen avec sa cathédrale et ses églises, ses maisons anciennes ainsi que ses ruelles est idéal pour déambuler et imaginer les virées clandestines d’Emma Bovary.

Concernant Dieppe, je vous recommande plutôt la zone portuaire qui paraît plus ancienne avec ses vieilles bâtisses que les nouveaux centres commerciaux et la banlieue pavillonnaire.

6tag_010818-173927
Dépaysement garanti à Varengeville-sur-mer (Église Saint-Valéry)

Si vous souhaitez un véritable dépaysement et découvrir la campagne normande, il faut plutôt vous tourner vers des villages comme Veules-les-roses, Varengeville-sur-mer ou encore Pourville-sur-mer. Ce ne sont pas des noms qui sont explicitement cités par Gustave Flaubert, mais l’architecture des maisons et les paysages sont semblables aux descriptions faites au cours des chapitres. Et si, comme moi, vous aimez les lieux pittoresques, vous allez être charmés à coup sûr !

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Veules-les-roses, un magnifique village entre mer et campagne

Bien sûr, ce ne sont que des suggestions et je n’ai malheureusement pas pu visiter l’ensemble de la Haute-Normandie pour vous faire un rapport complet. Cependant, je pense que ces pistes sont intéressantes à exploiter si vous souhaitez allier littérature et voyage sur le thème de Madame Bovary.

Sur les traces de Michel Bussi et ses personnages – Direction Giverny, Vernon, Yport et Étretat.

Si vous préférez la littérature contemporaine aux classiques, peut-être serez-vous plus intéressés de partir à la découverte des lieux choisis par Michel Bussi pour ses romans policiers. Vous le savez très certainement, je suis une grande lectrice de cet auteur. Chaque sortie littéraire est un événement pour moi et je m’empresse de me rendre en librairie pour avoir mon exemplaire. La Normandie est l’endroit idéal pour (re)lire ses enquêtes puisque la majorité des intrigues s’y déroulent. Entre Giverny, Vernon, Yport, Étretat ou encore Rouen, les destinations sont nombreuses ! Allez, je vous emmène avec moi sur les routes normandes.

Giverny et Vernon, des lieux emblématiques de Nymphéas Noirs.
Nymphéas Noirs est le roman que je préfère. Je ne parle pas seulement des romans de Michel Bussi, mais bien de la littérature en général. Quand mon séjour a été organisé, il n’était pas envisageable pour moi de ne pas m’arrêter à Giverny pour découvrir la maison et les jardins de Monet, le chemin Blanche-Hoschedé-Monet et l’école du village. Au-delà du périple littéraire, Giverny est un village magnifique que je vous conseille de visiter, même si vous n’avez pas lu Nymphéas Noirs. La maison de Monet et ses jardins avec les célèbres nymphéas sont à faire au moins une fois dans sa vie. Le cadre est très agréable et l’on en apprend davantage sur l’artiste et son inspiration. Il y également le salon de thé « Les Nymphéas » qui est vraiment sympathique et qui prolonge cette journée dans l’univers de Claude Monet. Pour finir, je vous conseille d’aller vous recueillir sur la tombe du peintre, qui se trouve non loin de la fondation.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Les nymphéas de Claude Monet

Pour revenir au roman de Michel Bussi, les descriptions de l’auteur sont très fidèles au village. Le simple fait de déambuler dans les ruelles de Giverny vous donne l’impression d’être un personnage du roman. Par curiosité, j’ai cherché la mairie et l’école, qui sont des lieux importants dans l’intrigue. Comme dit précédemment, j’ai également parcouru le chemin Blanche-Hoschedé-Monet, l’artère principale du village et du roman.

6tag_040818-155714
Nymphéas Noirs devant les nymphéas de Claude Monet
6tag_040818-163942
La maison et les jardins de Claude Monet

Sur le chemin direction Giverny, j’ai eu la surprise de traverser Vernon, autre ville citée dans Nymphéas Noirs. J’y ai donc fait une petite halte pour m’imprégner des lieux. Malheureusement, je n’ai pas pu y rester très longtemps, mais suite à des recherches, je vous conseille d’y aller si vous en avez l’occasion car de très beaux endroits sont à visiter, notamment le Château de Bizy.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Vernon

Yport et Étretat, au cœur de N’oublier jamais.
Qui dit Haute-Normandie, dit falaises d’Étretat. Impossible de ne pas aller voir ces merveilles de mes propres yeux et je peux vous garantir que c’est aussi magnifique qu’on nous le dit dans les médias. C’est un paysage qui est vraiment différent des côtes que nous avons dans mon département, puisque nous n’avons que très peu de falaises et à la place des galets, nous marchons sur du sable. Le dépaysement était donc bien au rendez-vous !

6tag_020818-151647
N’oublier jamais devant les falaises d’Étretat

Je ne me suis pas seulement contentée des falaises, j’ai également visité les célèbres jardins, plutôt singuliers dans leur genre, mais extrêmement relaxants. Grâce à leur localisation, j’ai pu admirer les falaises d’un autre point de vue et découvrir la falaise d’Amont avec sa chapelle. Enfin, j’ai terminé avec le centre-ville, qui est aussi très charmant et typique de la Normandie avec son architecture à colombages.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Sculpture des jardins d’Étretat

Sur le chemin de retour vers Pourville-sur-mer, j’ai eu la surprise de traverser Yport, qui est également citée dans N’oublier jamais. C’était une occasion supplémentaire de découvrir les lieux du roman et de faire quelques photographies. C’est un lieu charmant, comme dans un écrin avec les grandes falaises qui entourent la plage. Encore une fois, je vous encourage à y aller si vous êtes dans les environs.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Yport et sa jolie plage

Bien sûr, ces lieux ne sont que des suggestions et la liste aurait pu être plus longue encore. Cité précédemment pour Gustave Flaubert, Veules-les-roses est également à visiter dans le cadre d’un voyage spécial Michel Bussi, puisque c’est dans ce village que se déroule l’intrigue de T’en souviens-tu mon Anaïs ? Je vous conseille également Deauville, qui est une station balnéaire très jolie et importante dans Maman a tort. Les excursions possibles sont nombreuses et variées et je suis convaincue que vous trouverez l’endroit idéal pour y passer quelques jours ou toute une vie ! Bon voyage en Normandie !

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Le Normandy à Deauville

6 réflexions au sujet de “Voyager grâce à la littérature – La Haute-Normandie”

  1. Wahou, quel magnifique voyage littéraire et découverte ! J’ai lu beaucoup de Bussi alors j’ai saisi les références et je trouve cela chouette que tu aies pu découvrir les lieux. Je suis moins calée sur Mme Bovary mais j’ai adoré te lire.

    Aimé par 1 personne

  2. Lequel Flaubert avait conseillé à son « cher Maître » (Sand) d’aller voir « les plus belles falaises » de Dieppe et d’Etretat, Honfleur, Trouveille, Villerville, Cayeux… »un endroit cocasse et qui a du cachet ». Bonnes balades et bonnes
    lectures !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s