Chroniques / Reviews

Maman a tort – Michel Bussi

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41ygFrHS0kL._SX303_BO1,204,203,200_.jpgTitre : Maman a tort
Auteur : Michel Bussi
Publication : 2016
Genre : policier
Édition lue : Pocket
Nombre de pages : 543
Statut : lu du 03/05/18 au 08/05/18
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant…
Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil. Le compte à rebours a commencé.
Qui est vraiment Malone ?

Critique : Cela faisait un long moment que je souhaitais lire Maman a tort, sans prendre le temps de le faire. Cependant, comme l’adaptation sous forme de six épisodes est diffusée dans deux semaines, je voulais d’abord découvrir l’écrit de Michel Bussi, pour ensuite apprécier la version télévisée.
Pour ce qui est du roman, c’est un véritable coup de cœur. Contrairement à ce que j’avais rédigé dans ma chronique pour On la trouvait plutôt jolie, j’ai ici retrouvé tous les éléments qui font que j’aime les romans de Michel Bussi et qu’ils deviennent des coups de cœur. En effet, les protagonistes sont attachants, notamment Malone, ce petit garçon de trois ans et demi qui joue un rôle central dans cette enquête. Les personnages féminins sont à la hauteur de mes attentes, c’est-à-dire forts, déterminés, prêts à tout pour défendre leurs valeurs et leur vérité. Enfin, j’ai encore une fois été complètement emportée par le rythme et la structure du récit. Tout le long de l’intrigue, le lecteur est encouragé à avoir ses propres hypothèses et à saisir les nombreux indices laissés au fil des chapitres par l’auteur. Malgré ces détails qui sont à portée de main, le twist final remet tout en question et balaie en un rien de temps toutes nos certitudes. Personnellement, lorsque je lis un roman policier, j’aime être baladée d’un indice à un autre, pensant réussir à percer le mystère de l’intrigue. Ce que j’apprécie encore plus, c’est me rendre compte que j’ai fait fausse route du début jusqu’à la fin, et découvrir le fin mot de l’histoire à la toute dernière page. C’est ce qui me fait autant adorer les romans de Michel Bussi : il sait capter mon attention de la première phrase au dernier mot et entre temps, bien sûr, je dévore le reste des pages !
Si vous n’avez pas encore lu Maman a tort, je vous conseille fortement de le faire et, si possible, avant la diffusion de la série pour apprécier à sa juste valeur le don que Michel Bussi a pour ménager le suspense et jouer avec nos nerfs.
De mon côté, j’ai hâte d’être le 23 mai pour découvrir le premier épisode !  

Également de Michel Bussi : Un Avion sans elle + Le Temps est assassin + On la trouvait plutôt jolie

11 réflexions au sujet de “Maman a tort – Michel Bussi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s