Chroniques

Temps mort – Harlan Coben

Titre : Temps mort
Auteur : Harlan Coben
Publication : 1998
Genre : thriller
Édition lue : Pocket
Nombre de pages : 377
Statut : lu du 23/10/20 au 03/11/20
Obtenir un exemplaire

Synopsis : En principe, Myron Bolitar ne fait pas dans le baby-sitting. Pas même pour une basketteuse aussi talentueuse que sexy, et menacée de mort. Mais là, il s’agit de la fille de l’un de ses vieux amis. Lequel s’est évanoui dans la nature. Que cachait le père ? Quels liens entretenait-il avec les frères Ache, chefs de la pègre new-yorkaise ? Et avec la puissante famille Bradford, dont l’un des fils se présente au poste de gouverneur ? Pour Myron, une enquête à hauts risques…

Critique : Temps mort est le deuxième roman d’Harlan Coben que je découvre. Comme cela avait été le cas pour Ne t’éloigne pas, j’ai apprécié me plonger dans cette atmosphère à la fois pesante et divertissante que l’auteur est parvenu à mettre en place. Effectivement, la narration et les dialogues alternent entre des scènes romantiques et drôles, et d’autres plus sombres, voire violentes pour certaines d’entre elles. Cela m’a permis, personnellement, de m’attacher à quelques protagonistes et d’avoir envie de suivre leurs aventures. Cela a notamment été le cas pour Myron, le personnage principal, mais aussi Win, Brenda et Anita.
Effectivement, j’ai aimé faire connaissance avec ces hommes et ces femmes qui viennent de milieux différents, et qui nous montrent leur quotidien depuis leur propre point de vue. Cela permet au lecteur de mieux comprendre leur passé et leur comportement actuel. Ces informations, bien loin d’être anodines, jouent un rôle majeur dans la résolution de l’intrigue, comme si elles étaient à elles seules un personnage ou un narrateur omniscient.
Ce qui m’a particulièrement plu également dans ce roman, c’est l’aspect « saga familiale » que l’on peut y trouver. Bien qu’on ne soit pas dans un livre de ce genre littéraire, on peut y dénicher quelques codes, rendant le suspense de l’enquête policière encore plus intense. Etant une grande lectrice de ces deux univers, je ne pouvais que prendre plaisir à démêler le vrai du faux, pour tenter de déjouer le twist final de l’auteur. J’y suis d’ailleurs en partie arrivée, en ayant trouvé quelques éléments nécessaires à la résolution de l’intrigue. En revanche, j’ai tout de même été surprise par les retournements de situation concernant le suspect et tout son passif.
Enfin, la plume d’Harlan Coben est vraiment agréable à lire. Grâce au ton et au vocabulaire qu’il emploie, j’ai réussi à imaginer les différentes personnalités de ses protagonistes. Cela donne beaucoup de relief à l’histoire et complète le contexte qui est déjà bien ficelé.
Pour conclure, Temps mort est un thriller que j’ai pris plaisir à lire. Même si j’ai pu pressentir quelques révélations sur le fondement de l’intrigue, le dénouement n’en a pas été gâché pour autant. Je serais même curieuse d’en savoir plus sur les autres tomes de la série Myron Bolitar, ce roman étant le cinquième.

Egalement d’Harlan Coben : Ne t’éloigne pas 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s