Chroniques / Reviews

Les Racines du passé – V. C. Andrews

39588944Titre : Les Racines du passé
Auteure : V. C. Andrews
Publication : 1984
Genre : roman gothique
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 647
Statut : lu du 01/05/19 au 05/05/19
Obtenir un exemplaire

 


Synopsis :
Vingt ans après, Christopher et Cathy se trouvent réunis avec leurs fils à Foxworth, la demeure maudite, qui jadis fut le cadre de leur enfance malheureuse.
La rivalité entre les deux frères, Bart, l’ambitieux, le mal-aimé, et Jory, danseur étoile au firmament de sa carrière, à qui tout sourit, trouvera-t-elle enfin son apaisement ?
Melody, l’épouse chérie et la partenaire de Jory, saura-t-elle faire le bon choix lorsque le malheur s’abattra sur elle ?
Marqués du sceau tragique de leur passé mais à jamais unis par lui et leur inaltérable amour, Christopher et Cathy trouveront-ils enfin ce bonheur qui leur a toujours été refusé ?

Critique : Si j’avais été moins convaincue par le troisième tome de la série, Bouquet d’épines, notamment à cause du changement de point de vue et de nombreuses répétitions au sein de l’intrigue, j’ai retrouvé de l’intérêt dans le quatrième tome, Les Racines du passé. Bien qu’il y ait un cinquième tome, Les Racines du passé est en réalité le dénouement de l’histoire, puisque Le Jardin des ombres est un préquel. Ainsi, ce quatrième tome est riche en révélations et en rebondissements. J’avais beau connaître la fin, parce que j’avais vu les téléfilms, j’ai été grandement et agréablement surprise par la tournure des événements relatés dans ce livre. Effectivement, certains éléments diffèrent entre la série littéraire et l’adaptation télévisuelle et d’autres sont plus détaillés dans les livres, laissant place tout de même au suspense pour les lecteurs qui ont déjà vu les téléfilms. Jusqu’à la dernière page, j’ai été emportée dans ce tourbillon qui touche les Foxworth/Dollanganger et j’ai espéré avec eux que le bonheur frappe enfin à leur porte. Je ne vous en dirai pas plus pour que vous ayez le plaisir de découvrir vous-même ce dénouement qui m’a particulièrement touchée. Lorsqu’on sait ce que cette famille a enduré pendant des années, on ne peut pas rester insensibles face un tel acharnement du destin et à cette fin qui nous émeut.
Dans ce tome, j’ai beaucoup apprécié retrouver le point de vue de Cathy. Je trouve que cela donne plus de relief à l’histoire et le lecteur a plus l’impression d’être un membre à part entière de la famille puisqu’il a une vue d’ensemble sur les événements qui se sont déroulés dans les quatre tomes. On comprend mieux également la complexité des relations qui lient les protagonistes les uns aux autres, ce qui nous permet de mieux appréhender leurs réactions, qui pourraient être jugées comme inappropriées hors contexte. Néanmoins, dans certaines scènes, j’ai le sentiment que la présence de Cathy n’était pas toujours justifiée et qu’elle avait été mise là simplement pour qu’un narrateur puisse nous les rapporter. Cela avait tendance à me déstabiliser et me faire me poser la question de la crédibilité d’une telle omniprésence du personnage.
Côté protagonistes, ce quatrième tome permet de développer davantage les personnalités de chacun. Ils sont tous poussés dans le retranchement à cause de cette intrigue en huis clos et cela les encourage à les montrer sous leur vrai jour, ce qui n’est pas toujours une bonne chose. Cependant, ce sont ces caractères complexes et peu recommandables pour certains qui font la force de ce récit et son côté addictif. On a beau savoir que les faits relatés ne sont pas moralement corrects, on reste obnubilés par le dénouement de cette histoire, quoi qu’il arrive.
En définitive, Les Racines du passé est un nouveau coup de cœur pour moi. J’ai adoré découvrir comment cette histoire se termine, même si cela signifie que je dois dire au revoir à des personnages auxquels je m’étais attachée. Je suis curieuse de lire le préquel, Le Jardin des ombres, pour en savoir plus sur Olivia et Malcolm, ceux qui sont à l’origine de cette aventure macabre.

Également de V. C. Andrews : Fleurs captives + Pétales au vent + Bouquet d’épines

3 réflexions au sujet de “Les Racines du passé – V. C. Andrews”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s