Chroniques

Mirage – Douglas Kennedy

Titre : Mirage
Auteur : Douglas Kennedy
Publication : 2015
Genre : littérature contemporaine
Édition lue : Pocket
Nombre de pages : 447
Statut : lu du 09/03/21 au 14/03/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Rien ne les prédisposait l’un à l’autre. Elle : expert-comptable, raisonnable, pragmatique. Lui : artiste, insouciant, fantasque. Pourtant Robyn aime Paul, inconsidérément. Et inversement. Il ne leur manque qu’un enfant pour parfaire leur bonheur. Un enfant que des vacances paradisiaques à Essaouira, pense-t-elle, sauront enfin engendrer.
C’est alors qu’une nouvelle tombe, un secret révélé, si lourd qu’il dévaste tout. Et Paul disparaît dans les sables marocains… Entre secrets et mirages, Robyn traversera tous les déserts…

Critique : Mirage est le troisième roman que je découvre de Douglas Kennedy, après avoir lu Piège nuptial et Une relation dangereuse. Si j’avais vraiment eu du mal à trouver du positif dans le premier, le deuxième avait réussi à me convaincre. Ainsi, j’étais curieuse de pouvoir me plonger dans d’autres titres de l’auteur, qui occupe une bonne partie des étagères de ma bibliothèque. J’étais, toutefois, quelque peu frileuse quant à l’avis que j’aurais de ce roman, puisqu’il semblerait que mon ressenti soit toujours tranché : soit j’adore, soit je déteste.
Je dois reconnaître que j’ai eu beaucoup de difficultés à entrer dans l’histoire. Dès les premiers chapitres, la narration m’a semblé très descriptive et les dialogues m’apparaissaient comme peu naturels. J’ignore si cela vient de la traduction française ou si j’aurais eu la même sensation en lisant ce roman en version originale, mais le style n’a pas su me convaincre. J’ai néanmoins poursuivi ma lecture, dans l’espoir que l’intrigue prenne un peu de rythme et parvienne à me faire changer d’avis. Effectivement, aux alentours de la page 200, j’ai perçu cette lueur. L’histoire a pris un tournant déterminant, qui laissait entrevoir des rebondissements intéressants et un final haut-en-couleur. Malheureusement, lorsque j’ai découvert les dernières pages, la déception a été grande. Pour être tout à fait honnête, la première expression qui m’est venue en tête était « Tout ça pour ça ». Cela résume parfaitement mon ressenti, puisque j’ai eu la sensation d’avoir tourné en rond pendant près de 400 pages, pour finalement avoir un dénouement qui ne répond que partiellement à mes questions.
Au-delà de ce manque de rythme, j’ai également été déçue par les préjugés qui sont véhiculés dans ce roman. A de multiples reprises, le lecteur est confronté aux stéréotypes opposant les Orientaux aux Occidentaux. Je ne compte plus le nombre de fois où les Marocains sont présentés comme de potentiels voleurs, arnaqueurs ou encore violeurs. De même, les scènes de sexe s’enchaînent, alors qu’elles n’apportent pas forcément grand-chose à l’évolution de l’histoire et des personnages. Mirage aurait clairement gagné en efficacité sans toutes ces prises de position problématiques.
Les personnages, quant à eux, m’ont semblé inaboutis. Mis à part certains d’entre eux, comme Titrit, Aïcha, Naïma et Aatif, ils n’avaient pas véritablement de relief, ni de singularité, qui font qu’on s’attache à eux ou, au contraire, on prend plaisir à les détester. Je suis clairement restée indifférente et insensible, malgré des scènes très dures. Cela vient très certainement du fait que les actions sont expliquées comme si on avait affaire à un catalogue et non à un récit. J’ai trouvé cela vraiment dommage.
En définitive, j’ai été déçue de ma lecture de Mirage. Alors que l’intrigue avait beaucoup de potentiel, Douglas Kennedy a fait des raccourcis et a sombré dans les préjugés, ce qui m’a souvent détournée du cœur même de l’histoire. J’espère sincèrement être davantage emportée avec les prochains titres que je lirai de l’auteur.

Egalement de Douglas Kennedy : Piège nuptial + Une relation dangereuse

1 réflexion au sujet de “Mirage – Douglas Kennedy”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s