Chroniques

Il était deux fois – Franck Thilliez

Titre : Il était deux fois
Auteur : Franck Thilliez
Publication : 2020
Genre : thriller
Édition lue : Editions de Noyelles
Nombre de pages : 525
Statut : lu du 22/09/21 au 29/09/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.
Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020, et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu… 

Critique : Comme vous l’avez probablement remarqué, j’ai décidé de ne plus publier mes chroniques chaque semaine. Je partage toujours mes avis, mais davantage sous forme de billets courts, directement sur Instagram. Toutefois, à mes yeux, certains romans méritent d’être mis en lumière. C’est notamment le cas de Il était deux fois de Franck Thilliez. Vous vous en souvenez peut-être, j’avais découvert Le Manuscrit inachevé, du même auteur, en début d’année dernière. Cela avait été un véritable coup de cœur, si ce n’était une sacrée claque. Lorsque j’ai su qu’il avait réitéré l’expérience, en nous proposant une intrigue directement liée à celle-ci, je n’ai pas pu résister à l’envie de me procurer un exemplaire de ce livre. Cependant, j’ai souhaité attendre quelques mois avant de m’y plonger, afin de garder intact mon enthousiasme pour Le Manuscrit inachevé. Effectivement, j’avais quelques craintes concernant l’utilité de ce second opus et avais peur, je dois bien l’avouer, que mes théories tombent à l’eau. Cela a bien été le cas, mais je l’ai finalement très bien pris ! Je m’explique… Une nouvelle fois, Franck Thilliez a frappé très fort, en nous proposant une intrigue à tiroirs et à ficelles. C’est bien simple, dès qu’on pense tenir une hypothèse plausible, il démonte tout en l’espace de quelques lignes seulement. Si cela peut nous rendre dingues, je trouve avant tout que cela nous donne encore plus envie de dévorer les chapitres pour connaître la suite. Et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait. J’avais beau ne pas avoir beaucoup de temps devant moi chaque jour pour me plonger dans cette histoire, les pages ont défilé à un rythme effréné.
Cela est dû, bien évidemment, à l’écriture addictive de Franck Thilliez. C’est seulement le quatrième livre que je découvre de cet auteur, mais je peux d’ores et déjà affirmer qu’il fait partie de mes valeurs sûres. Son style est très fluide, mais aussi percutant. Il y a beau avoir beaucoup de mystères et d’inconnues dans ses intrigues, nous perdant parfois un peu en cours de route, il parvient toujours à nous rattraper au passage, afin de nous mener exactement là où il veut.
Il en est de même avec ses histoires et ses personnages. A chaque fois, il réussit à se réinventer ou à apporter de nouveaux éléments, nous faisant découvrir avec toujours plus de plaisir son univers sombre et impitoyable. Habituellement, je ne suis pas une adepte des romans très noirs, mais avec Franck Thilliez, comme avec Cédric Sire d’ailleurs, cela fonctionne toujours. Au-delà de l’horreur qu’ils nous présentent tous les deux, nous retrouvons un véritable récit et des protagonistes complexes. Dans le cas de Il était deux fois, j’ai apprécié me confronter à des noms qui avaient déjà été cités dans Le Manuscrit inachevé, mais aussi faire la connaissance de nouvelles figures. Bien qu’elles ne soient pas toutes très agréables à rencontrer, leur rôle dans le développement de cette histoire est indéniable. C’est précisément ce que j’aime dans les romans de Franck Thilliez : rien n’est laissé au hasard.
Enfin, le dénouement du récit et la note de l’auteur n’ont pas fini de faire surchauffer mon cerveau. Si j’ai, encore une fois, plusieurs théories pour démêler le vrai du faux, je dois bien reconnaître que je suis certainement bien loin de la vérité. Je suis donc curieuse de savoir si Franck Thilliez nous laisse définitivement dans ce flou artistique ou si, dans un avenir plus ou moins proche, il nous donnera la véritable clé de tout ce mystère.
Si vous n’avez pas encore lu Le Manuscrit inachevé et Il était deux fois, je vous recommande vivement de succomber à l’appel de ces deux romans. Que vous soyez un amateur des thrillers ou non, vous ne pourrez pas résister à de telles œuvres !

Egalement de Franck Thilliez : Le Syndrome [ E ] + Rêver + Le Manuscrit inachevé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s