Chroniques / Reviews

Le Manuscrit inachevé – Franck Thilliez

39094177Titre : Le Manuscrit inachevé
Auteur : Franck Thilliez
Publication : 2018
Genre : thriller
Édition lue : Fleuve noir
Nombre de pages : 526
Statut : lu du 30/01/20 au 04/02/20
Obtenir un exemplaire

 

 

Synopsis : Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans son coffre, le corps d’une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. À la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme qui conduisait n’était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable.
Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. En pleine promo pour son nouveau roman dans un café parisien, elle résiste à la pression d’un journaliste : elle ne donnera pas à ce vautour ce qu’il attend, à savoir un papier sur un auteur à succès subissant dans sa vie l’horreur racontée dans ses livres. Car sa vie, c’est un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale où est resté son mari depuis la disparition de leur fille. Mais un appel lui annonçant son hospitalisation à la suite d’une agression va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées. Il a perdu la mémoire. Elle est seule.
Dans le vent, le sable et le brouillard, une question se posera : faut-il faire de cette vie-là un manuscrit inachevé, et en commencer un autre ?

Critique : Le Manuscrit inachevé est le deuxième roman de Franck Thilliez que je lis. J’avais déjà beaucoup apprécié Rêver et j’espérais sincèrement être à nouveau emportée par le style singulier de l’auteur. Mon ressenti à propos du Manuscrit inachevé est encore plus intense que toutes mes attentes. La dernière fois que j’ai été captivée à ce point par un livre, c’était avec Nymphéas Noirs de Michel Bussi, en 2015, si je ne me trompe pas. Vous connaissez la relation que j’ai à présent avec les écrits de Michel Bussi, je vous laisse donc imaginer mon enthousiasme face à cette nouvelle lecture coup de cœur.
Je dois avouer que, dès le titre, j’avais le pressentiment que ce roman allait me plaire. En tant que passionnée de littérature, quand il est question de manuscrits, de livres ou de librairies dans les titres, cela attise tout de suite ma curiosité. Le fait qu’il y ait une part de mystère avec l’adjectif « inachevé » me donnait déjà envie de me plonger dans cette histoire et d’en savoir plus. Cette sensation s’est confirmée avec la préface. Dès les premières pages, j’ai bien saisi que l’auteur allait se jouer de ses lecteurs et c’est justement cette impression de « se faire avoir » qui me plaît dans ce genre d’intrigue. Cela me pousse à être davantage attentive aux détails et à essayer de résoudre quelques équations, même si je suis consciente qu’il me manque certainement de nombreux éléments pour trouver la solution. Mais c’est justement cet aspect du thriller que j’aime particulièrement. Avec Le Manuscrit inachevé, j’ai été servie puisqu’il existe plusieurs strates, avec des intrigues et des sous-intrigues qui s’entrecroisent et perdent petit à petit le lecteur, afin de proposer un twist final complètement inattendu, avec une énigme supplémentaire à résoudre. En effet, alors que nous pensons mettre un point final à cette histoire pleine de rebondissements, Franck Thilliez parvient à nous torturer encore un peu plus l’esprit en nous laissant dans le doute et en proposant, à son tour, un « manuscrit inachevé ». Cependant, si nous avons été attentif à l’ensemble du roman, ce dernier coup d’éclat prend tout son sens et nous révèle le génie de Franck Thilliez. L’intégralité de l’intrigue nous apparaît alors sous un nouvel angle et nous prenons conscience de sa complexité, comprenant certains points qui nous paraissaient encore confus jusqu’à présent. Si la lecture du Manuscrit inachevé est une expérience en elle-même, l’après-lecture l’est tout autant. Personnellement, une fois la dernière ligne lue, mon cerveau s’est retrouvé en surchauffe, étant bien décidée à saisir chaque nuance de chaque chapitre. Malgré les horreurs qui sont décrites dans ce roman, j’ai refermé le livre avec un large sourire aux lèvres, comblée par cette découverte unique et forte en sensations.
En définitive, j’ai pris une sacrée claque, si vous me permettez l’expression, en lisant Le Manuscrit inachevé. La tension qui va crescendo m’a captivée et m’a fait dévorer les chapitres les uns après les autres, désireuse de connaître le fin mot de l’histoire. Si je devais qualifier ce roman en seulement quelques mots, je le ferais ainsi : du pur génie. Vous l’aurez compris, Le Manuscrit inachevé a été un véritable coup de cœur et je ne peux que vous le recommander !

Également de Franck Thilliez : Rêver

2 réflexions au sujet de “Le Manuscrit inachevé – Franck Thilliez”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s