Chroniques / Reviews

Magie irlandaise – Nora Roberts

24372018

Titre original : Gallaghers of Ardmore
Auteur : Nora Roberts
Première publication : 2000
Genre : romance, fantastique
Édition lue : France Loisirs
Nombre de pages : 1053
Statut : lu du 23/11/16 au 10/12/16
Obtenir un exemplaire

 

SynopsisArdmore, petit village de pêcheurs sur la côte irlandaise.
Entre le pub Gallagher où l’on danse et chante, les maisons fleuries et la campagne alentour, ce coin typique du pays attire de nombreux touristes. Mais c’est surtout la légende de lady Gwen et de son chevalier Carrick qui attise la curiosité des visiteurs… Victimes d’une malédiction, les amants sont devenus des fantômes qui hantent parfois la lande, pleurant sur leur triste sort. Pour les réunir et briser le sortilège à tout jamais, trois couples devront s’unir à Ardmore. Aidan et Shaw Gallagher, ainsi que leur soeur Darcy, trouveront-ils l’amour en ce lieu plein de magie ?

CritiqueUne nouvelle fois, Nora Roberts a su me convaincre qu’elle était la reine des trilogies. J’avais déjà lu l’année dernière L’hôtel des souvenirs et avais tout simplement adoré ma lecture. Lorsque j’ai vu l’intégrale de Magie irlandaise à France Loisirs, j’ai souhaité retenter l’expérience et je n’ai absolument pas été déçue, bien au contraire !
J’aime énormément la façon dont Nora Roberts construit ses trilogies, à savoir que chaque roman correspond à un membre d’une fratrie. Dans celle-ci, nous suivons Aidan, Shawn et Darcy Gallagher, des Irlandais à la tête d’un pub renommé dans tout le pays. On les découvre au fil d’aventures mais aussi de légendes et mythes irlandais qui nous plongent littéralement dans la culture du pays. Nora Roberts donne énormément de détails, ce qui nous permet d’imaginer précisément les lieux et les personnages. On voit également qu’elle a fait des recherches concernant les us et coutumes de l’Irlande, ce qui renforce ce sentiment d’immersion que le lecteur peut ressentir dès les premières pages.
L’intrigue est tellement passionnante et on s’attache si facilement aux personnages que les pages défilent sans qu’on ne les voit passer. Les 1053 pages de l’intégrale pourraient effrayer, mais elles apportent toutes quelque chose à l’histoire, ce qui fait que le temps passe sans qu’on ne s’en rende compte.
Nora Roberts est définitivement mon auteure contemporaine favorite !

6 réflexions au sujet de “Magie irlandaise – Nora Roberts”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s