Chroniques

La Carte des jours – Ransom Riggs

Titre : La Carte des jours
Auteur : Ransom Riggs
Publication : 2018
Genre : fantastique
Édition lue : Bayard jeunesse
Nombre de pages : 628
Statut : lu du 07/05/21 au 13/05/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Un monde nouveau. Des dangers infinis. Une aventure qui ne fait que commencer.
Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières…
Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer.
Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes.
C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.

Critique : J’ai découvert l’univers de Miss Peregrine et les enfants particuliers en voyant le film au cinéma, il y a déjà quelques années. En 2017, ne pouvant pas résister au monde qu’a créé Ransom Riggs, je me souviens avoir dévoré les trois premiers tomes de la saga, ainsi que les Contes des particuliers. Pendant longtemps, j’ai cru que j’avais définitivement dit au revoir aux personnages qui m’avaient accompagnée pendant quelques semaines. J’ai donc été agréablement surprise en apprenant la publication de trois nouveaux livres, à commencer par La Carte des jours.
Même si cela faisait plus de trois ans et demi que je n’avais pas mis le nez dans cette série littéraire, lorsque j’ai lu les premiers chapitres de La Carte des jours, j’ai eu immédiatement l’impression d’avoir fermé la veille le livre précédent, La Bibliothèque des âmes. Quand une lecture débute comme ça, il y a de grandes chances pour qu’elle se rapproche d’un coup de cœur. Effectivement, même s’il y a eu quelques longueurs parfois, j’ai adoré retrouver les protagonistes et ce monde si singulier. Cela s’explique notamment par l’aspect fantastique de l’histoire, qui nous emmène rapidement dans un univers à la fois proche et éloigné du nôtre. Je veux dire par là que les pouvoirs qu’ont les enfants particuliers nous semblent inconcevables pour nous, lecteurs. Toutefois, ces singularités peuvent faire écho à nos propres particularités, faisant de nous des êtres uniques. C’est précisément ce message fort, qui nous pousse à nous accepter les uns les autres comme nous sommes, qui fait que j’aime autant cette saga littéraire. Le côté « Peter Pan », comme quoi nous gardons toujours une part d’enfant en nous, me plaît aussi beaucoup.
Côté protagonistes, comme je le disais précédemment, j’ai été ravie de retrouver cette bande d’enfants aux multiples facettes. Quand on se plonge dans ce récit, on a la sensation de retrouver sa famille, partagée entre les joies et les peines que ses membres peuvent rencontrer. Dans ce tome précis, j’ai aimé en apprendre davantage sur certains d’entre eux, comme Emma, Millard ou Bronwyn, qui étaient davantage des personnages secondaires dans les premiers livres. Plus de détails nous sont également donnés sur le passé d’Abe et le rôle qu’il a joué auprès des particuliers. Cela nous permet de mieux comprendre ce qui s’est déroulé dans les trois tomes précédents, mais aussi de vouloir en savoir plus encore et d’avoir hâte de lire la suite des aventures.
Enfin, ce que je préfère dans cette saga, c’est l’association de la belle plume de Ransom Riggs aux images qui illustrent son récit. L’écriture de l’auteur nous emmène déjà dans un autre monde, semé de créatures toutes plus originales les unes que les autres. Toutefois, les photographies qui sont incluses dans la narration nous permettent, en tant que lecteur, de donner une dimension plus réelle à ces lieux et personnages qui nous semblent pourtant bien fictifs. Le mélange des deux renforce l’impact que cette histoire a sur les lecteurs. On ne peut qu’être conquis !
En définitive, La Carte des jours, le tome 4 de Miss Peregrine et les enfants particuliers, a su me convaincre. Tout comme je l’avais été avec les trois premiers livres, je suis impatiente de découvrir la suite dans La Conférence des oiseaux. Si vous n’avez pas encore lu cette saga littéraire, je vous la recommande grandement.

Egalement de Ransom Riggs : Miss Peregrine et les enfants particuliers + Hollow City + La Bibliothèque des âmes + Contes des particuliers

2 réflexions au sujet de “La Carte des jours – Ransom Riggs”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s