Chroniques

La Vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Vareille

Titre : La Vie rêvée des chaussettes orphelines
Auteure : Marie Vareille
Publication : 2019
Genre : contemporain
Édition lue : Charleston Poche
Nombre de pages : 480
Statut : lu du 14/05/21 au 19/05/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.
Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde.
La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Critique : Depuis que j’ai eu le plaisir de rencontrer Marie Vareille lors de salons littéraires, j’ai eu l’opportunité de lire plusieurs de ses écrits. Qu’il s’agisse de ses romans jeunesse, de ses nouvelles ou de son ouvrage technique sur l’écriture d’un roman, j’ai toujours été convaincue par ses récits. Il ne me restait donc plus qu’à me plonger dans ses livres contemporains. Pour ce faire, j’ai choisi La Vie rêvée des chaussettes orphelines.
Dès les premiers chapitres, j’ai été emportée par l’écriture fluide et juste de l’auteure. Jouant aussi bien avec les scènes légères du quotidien qu’avec les passages plus lourds, évoquant des événements durs et délicats que chacun peut être amené à vivre, Marie Vareille transmet des émotions fortes et variées. Ainsi, je suis régulièrement passée du rire aux larmes avec ce roman. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant touchée par une histoire. Bien sûr, j’ai eu quelques coups de cœur ces derniers mois, à l’image de Frangines d’Adèle Bréau. Toutefois, La Vie rêvée des chaussettes orphelines m’a véritablement émue.
Au-delà de la plume, c’est également l’histoire en elle-même qui a su me convaincre. Alors qu’au fil des pages, j’avais la sensation de commencer à deviner ce qui se profilait, j’ai finalement été surprise par les retournements de situation que je n’avais pas du tout envisagés. Dès que le déclic de la compréhension a eu lieu, tous les éléments qui avaient pu être donnés dans la narration, comme dans les dialogues, se sont remis à leur bonne place. En tant que lecteur, on ne peut alors qu’être admiratif du travail de construction et de réflexion que Marie Vareille a effectué pour donner vie à ce récit.
Enfin, quel que soit l’univers que l’auteure nous propose, elle parvient avec brio à nous soumettre des personnages à la fois complexes et singuliers, mais aussi très proches de nous. Ainsi, même si nous n’avons pas forcément de points communs avec Alice et Scarlett, les deux personnages principaux de ce roman, nous ne pouvons que nous identifier à elles, d’une manière ou d’une autre. Cela passe notamment par les épreuves qu’elles doivent traverser ou par leurs traits de caractère, mais aussi par la relation qui les lie l’une à l’autre. On découvre leurs joies et leurs peines, leurs forces et leurs failles. Au cours des différents chapitres, on apprend à les connaître et à les apprécier, pour finalement les considérer presque comme des proches à part entière. J’ai particulièrement aimé cette sensation d’avoir affaire à des membres de ma famille ou à des amis, aussi bien avec Alice et Scarlett, qu’avec les autres protagonistes de l’histoire.
En définitive, La Vie rêvée des chaussettes orphelines est un nouveau coup de cœur pour moi. Marie Vareille a su m’émouvoir et m’emporter dans son récit. C’était une excellente lecture !

Egalement de Marie Vareille : Elia, la passeuse d’âmes, T.1 + Elia, la passeuse d’âmes, T.2 + Ecrire un roman + Y aura-t-il trop de neige à Noël ? + Noël & préjugés

5 réflexions au sujet de “La Vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Vareille”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s