Chroniques

Elia, la passeuse d’âmes, T.2 – Marie Vareille

Titre : Elia, la passeuse d’âmes : Saison froide
Auteure : Marie Vareille
Publication : 2018
Genre : young adult, aventure
Édition lue : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 412
Statut : lu du 05/01/21 au 13/01/21
Obtenir un exemplaire

Synopsis : Quand elle entre avec Solstan au Conclusar, le centre de détention pour mineurs du Palatium, Elia n’a qu’un objectif : retrouver sa sœur. Mais elle est loin d’imaginer les dangers qui l’attendent derrière ces murs de béton, où le secret de ses origines ne doit être découvert à aucun prix !
Dans un monde impitoyable où l’ennemi n’est pas toujours celui qu’on croit, Elia survivra-t-elle ? Elia, Solstan, Tim et Arhia sauront-ils défendre leurs idéaux jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer ?

Critique : J’avais découvert le premier tome de cette trilogie en 2019, après avoir rencontré Marie Vareille au Printemps du livre de Montaigu. Il y a donc près de deux années qui se sont écoulées entre ma lecture d’Elia, la passeuse d’âmes et celle d’Elia, la passeuse d’âmes : Saison froide. Je dois reconnaître que de ne pas avoir eu l’occasion de lire le deuxième tome tout de suite après le premier a joué sur ma volonté de poursuivre cette saga littéraire. Non pas que je n’aie pas été convaincue, mais je n’étais pas certaine de me souvenir de tout. C’est d’autant plus vrai qu’il s’agit d’un univers entièrement créé par l’auteure, il peut donc être difficile de s’y retrouver si tous les éléments ne sont pas frais dans notre esprit. Finalement, mes craintes n’étaient pas fondées.
Effectivement, dès les premières pages, l’écriture de Marie Vareille a su me convaincre et me remettre dans le bain. Il y a beau ne pas avoir de rappel vis-à-vis de ce qu’il s’est passé dans le premier tome, j’ai rapidement pu faire le lien entre les actions actuelles et les événements passés. J’ai d’ailleurs pris plaisir à retrouver les personnages principaux et à les accompagner dans la suite de leurs aventures.
Ce que j’ai particulièrement apprécié avec ces protagonistes, c’est qu’on ne sait jamais véritablement si on peut leur faire confiance ou non. Tous ont cette double facette, qui fait qu’on peut les adorer pendant un chapitre, puis les détester au suivant. Cette ambivalence apporte beaucoup au récit, puisque c’est elle qui le rend addictif et singulier.
Dans une autre mesure, je n’ai pas pu rester insensible face au dénouement que l’auteure nous impose. En plein suspense, alors que la tension ne cessait de monter d’un cran à chaque nouveau chapitre, Marie Vareille décide de mettre un terme à son tome. Bien évidemment, je n’ai pas le troisième et dernier opus sous la main, je vais donc devoir, à nouveau, patienter avant de connaître la suite.
Pour conclure, j’ai trouvé ce deuxième tome encore plus captivant, mais aussi déroutant, que le premier. Marie Vareille a su jouer avec mes émotions, ainsi qu’avec mes nerfs, ce qui m’a valu d’enchaîner les pages sans m’en rendre compte. Je suis désormais impatiente de me plonger dans le prochain livre, pour enfin découvrir le fin mot de l’histoire.

Également de Marie Vareille : Elia, la passeuse d’âmes, T.1 + Ecrire un roman +
 Y aura-t-il trop de neige à Noël ? + Noël & Préjugés

2 réflexions au sujet de “Elia, la passeuse d’âmes, T.2 – Marie Vareille”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s